La demande en logements sociaux explose

En 2011, près de 71.000 candidats à la location d’un logement social se sont présentés en Flandre. Deux ans plus tôt, ils n’étaient encore « que » 61.000 candidats. Près de la moitié des demandes (47,7%) émanent de personnes isolées ; indique encore ce dimanche l’hebdomadaire De Zondag.

Ces chiffres ont été divulgués par la ministre flamande du Logement, Freya Van den Bossche (SP.A), en réponse à une question de la parlementaire flamande Valerie Taeldeman (CD&V). Au total, 70.860 candidats à la location d’un logement social se sont présentés en Flandre en 2011. Deux ans plus tôt, il s’agissait encore de 61.064 demandes. Ce qui représente une augmentation de 16%.

« On ne peut prouver que l’augmentation de la demande en logements sociaux est une conséquence de la crise économique, mais c’est très probable », explique la parlementaire Valerie Taeldeman. Ce qui est plus frappant, c’est qu’en 2003 le nombre de nouveaux candidats locataires sociaux comprenait 41% de personnes isolées. En 2011, ce pourcentage était passé à 47,7%.

Ce chiffre correspond aussi à celui de l’augmentation de la pauvreté, qui touche avant tout les personnes isolées plus vulnérables.

Taeldeman suppose que, ces prochaines années, un nombre plus important de logements sociaux sera nécessaire que les constructions qui ont déjà été planifiées. « Selon les projets actuels, quelque 43.000 nouveaux logements sociaux à louer devraient être construits d’ici 2023. Mais quand on voit que les listes d’attente s’allongent si rapidement, et qu’en 2 ans quelque 10.000 candidats se sont ajoutés, alors je crains que nous ne pourrons pas satisfaire à la demande ».