Vanackere réplique à Van Besien

Le vice-Premier ministre CD&V Steven Vanackere (photo) n’a pas apprécié les critiques formulées à son égard par le président de Groen Wouter Van Besien. Il estime qu’il a bien pris des mesures pour réguler les banques. A propos de l’affaire du gouverneur de Flandre orientale, il déplore que certains partis essayent d’en tirer des avantages au niveau politique.

Le vice-Premier ministre et ministre des Finances Steven Vanackere (CD&V) était l’invité de l’émission "De ochtend", ce mercredi (Radio 1 –VRT). Il a déclaré qu’il était déçu par les déclarations faites par le président de Groen, Wouter Van Besien (photo) qui s’est livré, selon lui, "au jeu des petites phrases".

Dans son discours du Nouvel an, le président des verts flamands  avait déclaré que le ministre des Finances faisait preuve de manque d’ambition et que tout ce qui comptait pour lui c’était que le déficit du budget reste limité. "Il encourage les citoyens à acheter des actions mais n’a pas osé toucher aux banques".

Steven Vanackere a estimé pour sa part que "le budget n’était pas notre seule ambition". Il a souligné que notre pays avait épargné 1,5 milliards d’euros grâce aux taux très bas auxquels nous empruntons. Ce qui est une conséquence de notre budget. "Nous avons déjà beaucoup travaillé pour établir des règles très strictes concernant les banques. Avec le Parlement nous avons déjà pris des tas de mesures".

D’après Steven Vanackere, "certaines mesures prises ne seront visibles que plus tard. Nous devons arrêter d’être modestes. Avec le gouvernement fédéral, nous avons décidé de mettre notre travail davantage sous les feux des projecteurs".

"Les gens vont encore penser que seul le pouvoir nous intéresse"

Steven Vanackere a aussi été interrogé sur la nomination du nouveau gouverneur de Flandre orientale qui a provoqué beaucoup de remous en Flandre.

Un gouverneur faisant fonction devrait être désigné si l'impasse devait persister d'ici au 1er février concernant la nomination d'un nouveau gouverneur. L'actuel gouverneur André Denys prend sa pension mais N-VA et Open VLD continuent à s'opposer à propos de son successeur. Le cabinet du gouverneur a fait savoir que Walter Dejaegher sera gouverneur faisant fonction le 1er février en l'absence de solution.  L’Open VLD refuse le choix de Jan Bries soutenu par la N-VA et par le gouvernement flamand.

Pour le vice-premier ministre cette affaire est déplorable pour l’image qu’elle donne du monde politique dans l’opinion publique. "Les gens vont encore croire, à tort, que seul le pouvoir nous intéresse".