Fabiola renonce à sa fondation controversée

La reine Fabiola, veuve du roi Baudouin de Belgique, a demandé la dissolution de sa fondation privée Fons Pereos, avec laquelle elle voulait régler sa succession et soutenir ses neveux et nièces directs. Le monde politique s’était inquiété en apprenant récemment la création de la fondation, craignant que la reine y mette l’argent de sa dotation. Fabiola affirme regretter que son projet ait suscité des réactions très négatives et réaffirme n’avoir jamais voulu financer sa fondation avec sa dotation.

Dans un communiqué transmis ce vendredi à l’agence de presse Belga par le biais de son avocat, la reine Fabiola a annoncé renoncer à sa fondation Fons Pereos et en demander la dissolution. « Ce geste me pèse beaucoup », précise la veuve du roi Baudouin.

La reine dit regretter que la fondation ait suscité « des incompréhensions et des réactions si négatives. J’en suis profondément atteinte ». Fabiola indique n’avoir jamais eu l’intention de financer sa fondation privée avec des fonds provenant de sa dotation, mais bien avec des biens reçus en héritage de sa famille et de son parrain.

« Je souhaite réaffirmer que ma dotation est totalement utilisée d’année en année pour faire fonctionner ma maison et pour payer mes frais, tout particulièrement de représentation ». La reine souligne que l’objectif de sa fondation était de faire connaître la personnalité du roi Baudouin (photo d'archives, à g.). « Dans le plein respect de la loi », elle souhaitait également « venir en aide à des proches en véritable difficulté » et soutenir une série de projets qui lui tiennent à cœur.

Fabiola reconnaît néanmoins n’avoir pas pris « suffisamment en considération » les effets politiques de son projet. « Soucieuse de garder l’unité », elle renonce donc à sa fondation et en demande la dissolution. « Depuis 52 ans et un mois, j’ai toujours cherché, et aujourd’hui encore, à servir ce pays que j’aime de tout mon cœur », conclut la reine.

Début janvier, la presse avait révélé la constitution de cette fondation privée. De nombreuses personnalités politiques avaient alors dénoncé une forme d’évasion de l’argent public. Le gouvernement fédéral a également accéléré une décision antérieure de revoir les dotations de la famille royale. Le Premier ministre Elio Di Rupo a ainsi annoncé que la dotation annuelle de la reine Fabiola serait réduite de 30%. Ce qui signifie qu’elle recevra 500.000 euros en moins par an, mais conservera encore 922.000 euros de dotation.