L’assassin du châtelain est connu, mais décédé

Le mystère du meurtre du château de Wingene (Flandre occidentale) serait désormais dévoilé. Le résultat positif d’une analyse ADN a en effet permis d’établir l’identité de l'assassin. L’homme est de nationalité néerlandaise. Il est toutefois décédé en mai 2012.

L’information a été dévoilée ce samedi par le parquet de Bruges. L’homme habitait "dans la région où d’éventuels suspects étaient recherchés dans le cadre de l’enquête ". L’individu était connu des services de police néerlandais pour son appartenance à des milieux criminels.

Cela faisait plusieurs mois que les enquêteurs avaient poussé les recherches au sein de l’entourage de Tinus van Wesenbeeck. Ce Néerlandais était suspecté par la cour d’avoir cherché un tueur à gage à la demande de Pierre Sierry.

Les analyses ADN ont donc permis de constater que le meurtrier de Stijn Saelens (photo) était bien un criminel néerlandais connu de la police. A la suite de ce rebondissement, Tinus van Wesenbeeck se retrouve en mauvaise posture, l’homme ayant jusqu’à présent nié toute implication dans l’affaire.

André en Peter Gyselbrecht, le beau-père et le beau-frère de Stijn Saelens, sont toujours suspectés d’avoir commandité le meurtre du châtelain. Après avoir passé six mois en prison, les deux hommes bénéficient à l’heure actuelle d’une libération conditionnelle.

André Gyselbrecht aurait demandé à son bon ami Pierre Serry de trouver une personne pouvant "donner une bonne leçon" à son beau-fils. C’est la raison pour laquelle les enquêteurs ont mené leurs recherches dans l’entourage de Pierre Serry. Ils ont dans ce cadre arrêté le vendeur de voitures Johnny Vanlingen, aujourd’hui sous les verrous. Ce dernier aurait livré le véhicule tout-terrain dans lequel le corps du châtelain a été transporté.

D’après le parquet de Bruges, l’enquête judiciaire va être "intensément poursuivie". Le parquet compte toutefois s’abstenir de tout commentaire pour préserver l’intérêt de l’enquête. Reste à voir si l’identification du meurtrier poussera les principaux suspects aux aveux.

Rappel des faits

Stijn Saelens a été abattu fin janvier 2012 d’une balle dans la poitrine dans son château de Wingene, près de Beernem. Son corps avait été retrouvé deux semaines plus tard enterré dans un bois à Maria-Aalter. Le châtelain, âgé d’une trentaine d’années, était le père de quatre enfants.