"Aucun Flamand ne veut de la communauté métropolitaine"

La N-VA s’est ouvertement opposée à ce que les communes du Brabant flamand participent activement à la communauté métropolitaine de Bruxelles (CMB). C’est ce qu’a souligné le vice-président du parti, Ben Weyts, dans son discours de nouvel an à Beersel (Brabant flamand). Selon lui, la CMB ne servirait qu’à offrir aux francophones une perspective pour élargir Bruxelles. Des propos qui irritent le secrétaire d’Etat aux Réformes institutionnelles, Servais Verherstraeten (CD&V).

La communauté métropolitaine de Bruxelles est l’une des conséquences de la sixième réforme de l’Etat. Toutes les communes du Brabant flamand ont l’obligation d’en devenir membre. Les Régions doivent pour leur part s’atteler à son organisation.

Le vice-président de la N-VA Ben Weyts demeure toutefois plus que sceptique. "La collaboration entre les Régions peut aujourd’hui se faire via des accords de coopération" indique-t-il, faisant valoir que la CMB n'apportait aucune plus-value aux communes du Brabant flamand. "Pourquoi des communes telles que Beersel et Londerzeel, en passant par Diest ou Tirlemont doivent-elles obligatoirement faire partie de la CMB ? Aucun Flamand n’est demandeur ".

Selon Ben Weyts, cette structure a été montée afin d’offrir aux francophones la perspective d’un élargissement de Bruxelles. "La N-VA s’oppose bec et ongles à cette dérive expansionniste. C’est pourquoi nous déposons dans tous les conseils communaux du Brabant flamand des motions dans lesquelles la commune s’engage à ne pas prendre part à la CMB. On peut peut-être nous obliger à être membre, mais pas à être présent ", a-t-il encore indiqué.

Le secrétaire d’Etat aux Réformes institutionnelles Servais Verherstraeten (CD&V) s’est montré agacé face aux propos de Ben Weyts. "La N-VA a elle-même déclaré au parlement flamand que l’accord communautaire prévoyant la création de la CMB n’était pas en contradiction avec l’accord gouvernemental flamand et la note Octopus". Selon M. Verherstraeten, l’idée d’un organe de concertation tel que la CMB était même reprise dans la note du président de la N-VA, Bart De Wever, lorsqu'il était encore clarificateur royal.

Qu'est-ce que la communauté métropolitaine (ou urbaine) de Bruxelles?

Le projet de la Communauté métropolitaine de Bruxelles (CMB) est inclus dans la sixième réforme de l'Etat visant à assurer une meilleure collaboration entre Bruxelles et son hinterland, à savoir l'ensemble des communes de l'ancienne province du Brabant.

Le Parlement fédéral a déjà approuvé la création de cette communauté en juillet dernier, en même temps que la scission de l'arrondissement de Bruxelles-Hal-Vilvorde.

A ce stade, la nouvelle structure n'a de compétences qu'en matière de mobilité. Elle doit notamment assurer une concertation obligatoire pour l'ouverture ou la fermeture de voies d'accès au ring de Bruxelles.

Fin 2012, la commune d'Overijse avait déjà entamé une procédure auprès de la Cour constitutionnelle pour faire annuler la décision de créer cette communauté métropolitaine.