Les plombiers inondés de travail au dégel

Alors que les températures se sont radoucies - après deux semaines de froid glacial -, des problèmes de canalisations bouchées ou de tuyaux fissurés deviennent apparents. Les compagnies des eaux et les plombiers sont très sollicités dans l’ensemble de la Belgique.
AP2007

« Nous constatons que de nombreux cas de dégâts des eaux se produisent dans les garages inclus dans des habitations ou attenants à celles-ci. On a l’impression que les propriétaires n’ont pas chauffé ces garages, pour économiser de l’énergie », explique Hilde Cortmans du Service d’urgence des plombiers.

Les pompiers ont également reçu de nombreux appels ces dernières heures. Il s’agit souvent de cas de maisons en construction, où des canalisations d’eau et des compteurs ont été installés. Dans des bâtiments habités, de nombreux problèmes de canalisations qui ont éclaté sous le gel ont également été recensés.

« Il y a apparemment beaucoup de gens qui n’ont pas fermé leurs robinets. Les canalisations ont donc sauté à cause du gel, mais l’eau n’a commencé à couler qu’après le dégel », explique le commandant des pompiers Marc De Jonghe à Middelkerke (Flandre occidentale).

Les compagnies des eaux et les pompiers conseillent de garder bien à l’œil les compteurs ces prochains jours, pour voir s’il n’y a pas une consommation plus importante d’eau qu’à l’accoutumée (ce qui pourrait indiquer une fuite), et de fermer le robinet central d’eau en cas de problème.