Quatre sportifs flamands sur cent se dopent

Lors des tests antidopage effectués en 2012 dans le cadre d’épreuves sportives en Flandre, 4% des athlètes ont été contrôlés positifs, selon les chiffres publiés par la Ligne flamande antidopage. Tout comme les années précédentes, un grande partie des cas concerne les culturistes.

Mis à part les athlètes de bodybuilding, les footballeurs en salle et les kick-boxeurs sont également en tête de peloton dans le classement des sportifs qui se dopent.

"Ce pourcentage n’est pas vraiment surprenant ", estime Hans Cooman, médecin spécialisé dans les contrôles antidopage. "Les années précédentes, nous étions également autour des 4 à 5% ".

Selon le rapport de la Ligne flamande, aucun sportif n’a été contrôlé positif en natation, tennis, volleyball ou basketball. "Je ne peux que m’en réjouir. Car ne vous inquiétez pas, nous avons bel et bien effectué des tests dans ces disciplines. Nous travaillons de façon préventive, et les contrôles se sont améliorés ".

Le docteur Cooman s’inquiète toutefois de la poussée du dopage dans les salles de fitness. L’année dernière, 28% des sportifs contrôlés ont fait usage de produits illicites.