La Belgique a importé 12% d'électricité

L’an dernier, notre pays a importé nettement plus d’électricité qu’il n’en a exporté. Quelque 12,1% de l’électricité consommée provenaient ainsi de l’étranger. En raison de la fermeture temporelle des réacteurs de Doel 3 et Tihange 2, jusqu’à 23% de l’électricité utilisée ont dû être acheminés de l’étranger au dernier trimestre de 2012. C’est ce qu’indiquent les chiffres de Synergrid, la fédération des gestionnaires de réseaux d’électricité et de gaz en Belgique.

Les chiffres de Synergrid révèlent que la consommation totale d’électricité en Belgique l’an dernier aura été de 82 térawatt-heure (TWh), ce qui représente un léger recul par rapport à 2011 (-1,2%). La baisse de consommation a été un peu plus marquée pour les grands clients industriels (-2,1%) que pour ceux raccordés aux réseaux de distribution (-0,8%).

Mais 2012 aura surtout été marqué par un solde net importateur très élevé : la Belgique a ainsi importé nettement plus d’électricité qu’elle n’en a exporté. Plus précisément, quelque 12,1% de l’électricité consommée l’an dernier dans le pays provenaient de l’étranger. Cela représente 9,9 TWh, ce qui est proche du record de 10,6 TWh enregistré en 2008.

Au cours du dernier trimestre 2012, la quantité d’électricité importée a même atteint 23% de la consommation totale. Un chiffre qui s’explique par la fermeture temporaire des réacteurs nucléaires de Doel 3 (photo) et Tihange 2, alors qu’une enquête est en cours sur d’éventuels défauts de fabrication.

Quant à la consommation de gaz naturel en Belgique, elle s’est élevée l’an dernier à 186 TWh, soit une légère hausse de 1,2% par rapport à 2011. Seul le segment des clients résidentiels, tertiaires et des PME, raccordés aux réseaux de distribution, est en augmentation nette par rapport à 2011 (soit +11,5%).

En cause, les températures globalement plus basses en 2012 qu’en 2011. Les grands clients industriels ont par contre connu une baisse de consommation de 3,3% sur l’ensemble de l’année.