De Wever ne veut pas de T-Shirt arc-en-ciel derrière les guichets

Les fonctionnaires travaillant au guichet, à la ville d'Anvers, ne peuvent pas porter de T-Shirt par lequel ils affichent clairement qu'ils sont homosexuels. C'est ce qu'indique le bourgmestre de la métropole Bart De Wever (N-VA) samedi dans les journaux De Standaard et Het Nieuwsblad.
AP2012

L’accord conclu pour la gestion de la ville d’Anvers prévoit que les symboles extérieurs, philosophiques, politiques, syndicaux, ou sportifs ne peuvent être arborés durant les heures de travail. C’était déjà le cas dans le précédent accord.

"Lorsqu’on se trouve au guichet de la ville d’Anvers la neutralité est imposée" a déclaré Bart De Wever aux journaux du groupe Corelio. "Toute forme de liberté d'expression a ses limites", ajoute De Wever. "C'est le cas par excellence lorsqu'on occupe un guichet au nom de la ville d'Anvers. Est-ce qu'une femme peut porter le foulard? Oui. Mais pas derrière un guichet. Un fonctionnaire communal ne peut pas non plus porter un T-shirt portant l’inscription « Eigen volk eerst" -Notre peuple d’abord, (le slogan du Vlaams Belang). Je ne veux pas non plus qu'une personne portant un T-Shirt arc-en-ciel puisse être assise à un guichet. Parce qu'un homosexuel indique clairement, par cette symbolique, à quelle obédience il appartient. Et les autres personnes le reconnaissent."

Bart De Wever insiste dans l’interview sur le fait qu'il n'a rien contre les homosexuels. "Au contraire. Mais est-ce que j'estime qu'on peut porter un tel T-Shirt derrière un guichet? Non. Un client de la ville d'Anvers n'a pas à savoir que le fonctionnaire au guichet est un musulman homosexuel qui vote pour le Vlaams Belang."

"Moi opposé aux homosexuels ? C’est grotesque"

"Si on tente de me faire passer, à cause de ça, pour quelqu’un d’opposé à l’homosexualité, alors c’est vraiment grotesque" a ajouté De Wever lors d’une interview à la VRT (Radio 1). "J’ai toujours défendu l’égalité des droits pour les homosexuels et j’ai toujours défendu cette position en paroles et en actes et notamment au Parlement. Mais la neutralité c’est la neutralité et c'est autre chose que d'exprimer ses préférences personnelles".