Reprise de la production à Ford Genk

A la suite d’un compromis conclu entre direction et syndicats de l’usine limbourgeoise du constructeur automobile, ce ne sont pas 1.000 mais 800 voitures qui seront produites quotidiennement à Genk. Ce qui veut dire que les travailleurs ne recevront pas de prime sur le salaire brut. Le travail a repris aussi chez les fournisseurs de Ford.

Les travailleurs de l’équipe du matin chez Ford Genk ont été informés, ce lundi matin, du compromis conclu la semaine dernière entre les syndicats et la direction de l’usine limbourgeoise. Ce compromis signifie que la production quotidienne diminuera de 20%, pour passer de 1.000 à 800 voitures. Les travailleurs s’étaient en effet plaints d’une trop grande pression de travail.

Cet accord semble avoir ramené le calme au sein de l’usine, bien que la diminution de production signifie que les travailleurs ne percevront pas de prime sur le salaire brut, comme cela leur avait été promis s’ils avaient assemblé jusqu’à 1.000 véhicules par jour.

A la suite de la réunion d’information, le travail a repris ce lundi sur le site limbourgeois. Chez les fournisseurs de Ford, l’activité a également repris en ce début de semaine. L’usine devrait donc être approvisionnée en pièces détachées.

Les partenaires sociaux espèrent pouvoir négocier maintenant sereinement un plan social pour le personnel qui perdra son emploi à la suite de la fermeture de l’usine annoncée pour 2014 au plus tard.