Nombre record de personnes atteintes de la grippe

Le nombre de personnes qui ont consulté un médecin entre le 28 janvier et le 3 février pour des symptômes grippaux a à nouveau augmenté. Le nombre de consultations dépasse toujours le seuil de forte intensité et atteint désormais un niveau jamais atteint durant les six dernières années, annonce l'Institut scientifique de santé publique (WIV-ISP) mercredi sur son site internet.

"Nous sommes probablement face à un record des dix dernières années", précise le virologue Marc Van Ranst. L'épidémie persiste depuis cinq semaines consécutives. La gravité de celle-ci ne pourra être analysée qu'à la fin de la saison grippale, précise Marc Van Ranst. "Toutefois, le pic que nous connaissons actuellement en termes de statistiques est une indication", dit-il.

Selon le WIV-ISP, il est cependant encore trop tôt pour parler de "pic" épidémique puisque le nombre de cas est en progression constante.

Pour le moment, deux types de virus circulent principalement: l'influenza B et le virus influenza A(H1N1)09pdm. Le virus A(H3N2) est de moins en moins fréquent.

L'augmentation de patients avec symptômes grippaux se manifeste dans toutes les catégories d'âge. Un tassement est néanmoins observé chez les 65 ans et plus. "C'est normal", commente Marc Van Ranst. "D'abord, parce que les personnes de cette tranche d'âge sont moins vite contaminées par la variante H1N1.

Une autre raison est que la grippe suit une dynamique déterminée: premièrement les plus jeunes, ensuite leurs parents, puis la population active et enfin les 65 ans et plus."

On ne pourra tirer des conclusions sur la gravité de l’épidémie qu’à la fin de de la période épidémique. On n’a pas enregistré non plus de hausse anormale du nombre de décès, suite aux conditions hivernales que nous avons connues fin janvier.