A Anvers, le prix d'inscription pour les étrangers explose

Le collège des bourgmestre et échevins d'Anvers a décidé vendredi d'imposer le paiement d'une somme de 250 euros pour tout ressortissant étranger désireux de s'inscrire auprès de l'administration communale, un montant en forte augmentation. Jusqu'à présent, ce droit d'inscription était fixé à 17 euros, le prix demandé pour une carte d'identité.

Le collège a précisé que cette hausse était nécessaire pour couvrir les frais de dossier. Sa décision doit encore être approuvée par le conseil communal.

En 2012, le guichet d'inscription des étrangers d'Anvers a traité quelque 11.000 dossiers. Soit, selon le bourgmestre, Bart De Wever (N-VA), bien plus que les autres villes belges.

Selon M. De Wever, "les frais de dossier s'élèvent en moyenne à 330 euros", un montant élevé dû à la location ou à l'achat d'un bâtiment adapté, aux frais administratifs, aux contrôles de conformité du séjour en Belgique et à la délivrance des documents.

"A l'étranger, les tarifs sont souvent réglés par une loi générale, mais ici il y a l'autonomie des villes et communes", a pour sa part expliqué l'échevine des guichets, Liesbeth Homans (N-VA). Elle a évoqué un coût plus élevé en France et aux Pays-Bas, de respectivement 260 et 950 euros.

Selon le collège, un certain nombre d'exceptions sont prévues, comme pour des étudiants, des ressortissants de l'UE installés de longue date et des demandeurs d'asile ayant mené à bien leur procédure. Ils continueront à ne payer que 17 euros.