5 ans pour l’attaque à la débroussailleuse

Le tribunal correctionnel de Termonde (Flandre orientale) a condamné l’homme de 35 ans qui a coupé la jambe d’un automobiliste, le 8 novembre dernier, à la suite d’une altercation à Saint-Nicolas, à la peine de prison maximale, à savoir 5 ans d’incarcération pour coups et blessures avec préméditation. Il s’agit de l’un des cas les plus graves d’agression au volant survenus jusqu’ici en Flandre.

Le 8 novembre 2012, une altercation entre conducteurs sur l’E17 à Saint-Nicolas (Flandre orientale) a brutalement dégénéré. Alors que les deux véhicules avaient quitté l’autoroute pour que leurs conducteurs puissent poursuivre leur dispute sur le bord de la route (photo), le passager de la camionnette - un homme de 35 ans - a saisi une débroussailleuse (photo principale) et l’a dirigée vers la jambe du conducteur de l’autre véhicule.

Ce dernier a été grièvement blessé et a perdu la partie inférieure de sa jambe à la suite de l’attaque. Le coupable devait répondre devant le tribunal correctionnel de Termonde de « coups et blessures portés avec préméditation et avec pour conséquence une invalidité permanente ». Pendant le procès, il a maintenu qu’il avait seulement voulu faire peur au conducteur et s’est excusé pour son geste irréparable.

Les avocats de la victime avaient réclamé une requalification des faits en tentative d’assassinat - vu le caractère meurtrier de l’arme -, mais ils n’ont pas été suivis par le ministère public. Le tribunal a finalement condamné l’homme de 35 ans à la peine maximale, à savoir 5 ans d’incarcération.

La défense a immédiatement annoncé qu’elle ferait appel « selon toute vraisemblance ».