Di Rupo : "Le pape a tiré ses conclusions"

Le Premier ministre belge Elio Di Rupo (PS) a décrit l’annonce subite de la démission de Benoît XVI, le 28 février prochain, comme "une décision personnelle" de Joseph Ratzinger, "prise en toute lucidité". Le cardinal Godfried Danneels sera le seul prélat belge à prendre part au conclave qui devra élire un successeur au pape allemand de 85 ans, qui affirme ne plus avoir les forces pour assumer sa lourde tâche.

Fils de parents italiens, qui avaient immigré en Belgique 4 ans avant sa naissance en 1951 à Morlanwelz, le Premier ministre socialiste Elio Di Rupo (photo) a lui aussi réagi rapidement à l’annonce de la démission du pape Benoît XVI le 28 février prochain.

Agé de 85 ans, Joseph Ratzinger a déclaré ce lundi au Vatican, lors d'un consistoire pour la canonisation de martyrs d'Otrante, qu’il estimait ne plus avoir « les forces de diriger l’Eglise moderne », en raison de son « âge avancé ».

Elio Di Rupo considère cette décision comme « un choix personnel, effectué en toute lucidité ». Et le Premier ministre belge d’ajouter que « la santé est un bien suprême. Si l’on est plus capable d’exercer sa fonction en raison de problèmes de santé, alors il faut tirer ses conclusions. C’est ce qu’a fait le pape ».

"Un cas unique"

De son côté, le canoniste et sénateur CD&V Rik Torfs qualifie la démission de Benoît XVI de "cas unique". Le dernier pape à avoir renoncé à sa charge est, selon le spécialiste du droit canon, Célestin V. C’était en 1294. D’autres papes ont également démissionné, mais cela s’inscrivait dans le contexte de lutte entre Rome et Avignon.

"C'est très exceptionnel mais c'est possible", poursuit Rik Torfs. "Tant que c'est volontaire". Le pape est la plus haute instance au sein de l'Eglise, donc personne ne peut accepter ou approuver son retrait".

Le cardinal Danneels élira un successeur

La désignation d’un nouveau pape se passe habituellement pendant un conclave, auquel prennent part un maximum de 120 cardinaux-électeurs qui n’ont pas encore atteint l’âge de 80 ans le jour du décès du pape ou le jour où le Saint Siège devient vacant.

En Belgique, seul le cardinal Godfried Danneels (photo), ancien primat de Belgique, pourra ainsi prendre part au conclave à Rome pour choisir un successeur à Benoît XVI. Il n’a pas encore atteint l’âge de 80 ans. Monseigneur André-Joseph Léonard, archevêque de Malines-Bruxelles, n’est lui pas cardinal.

Godfried Danneels avait d’ailleurs aussi prit part au conclave qui a élu Joseph Ratzinger comme pape, il y a 8 ans.