La SNCB suspend sa commande à Siemens

La Société nationale des chemins de fer belges a déjà payé 43% de la facture de 1,53 milliard d’euros pour la livraison de 305 automotrices Desiro du fabricant allemand Siemens, mais estime que le matériel n’est pas fiable. Elle suspend donc la livraison de 250 trains, alors que les Desiro qui circulent déjà sur le réseau belge présentent de nombreux problèmes techniques.

Le transporteur ferroviaire belge n’est pas satisfait de la manière dont le constructeur allemand réalise la commande de 305 automotrices Desiro. Les problèmes techniques et de qualité sont même tellement importants que la SNCB a décidé de suspendre les acceptations provisoires et a activé le poste des pénalités de retard.

Le constructeur Siemens aurait déjà payé 25 millions d’euros à titre de pénalité de retard, alors qu’un total de 1.500 rapports liés à des problèmes d’exploitation du matériel livré ont été transmis à Siemens.

Quelque 906 de ces problèmes ont été reconnus comme des cas de garantie, environ 517 sont encore à l’étude et 77 cas sont exclus de la garantie.

La SNCB avait déjà versé 43% de la facture de 1,53 milliard d’euros pour les 305 trains, mais suspend donc maintenant la livraison des 250 automotrices dont Siemens devait encore s’acquitter.