"En une minute j’ai foutu ma vie en l’air"

Un des suspects d’une agression commise début janvier à Eindhoven (Pays-Bas) s’est confié à la télévision néerlandaise: "Tout le monde me regarde en rue. Mais c’est de ma propre faute et j’en ai conscience" a déclaré ce jeune de 19 ans.

L’agression avait causé un vif émoi aux Pays-Bas mais aussi en Belgique. Huit personnes, dont cinq vivent dans la région de Turnhout (Anvers), apparaissaient dans une vidéo sur laquelle on les voit frapper violemment un jeune homme. Les huit suspects de cet acte de violence gratuite ont depuis été identifiés.

Un des agresseur a témoigné à visage découvert dans l’émission de télévision néerlandaise "PowNews" qui était à la recherche des 8 agresseurs d’Eindhoven.
Le jeune homme âgé de 19 ans explique qu’il regrette énormément son geste. Il affirme n’avoir donné que deux coups. "Je pensais que je défendais simplement un ami. Ce n’est que lorsque je suis monté en voiture que j’ai réalisé ce que j’avais fait".
Le jeune homme avait pu être identifié grâce aux images filmées par une caméra de surveillance.
"Je n’arrive plus à dormir la nuit. Je me rends compte qu’en une minute j’ai foutu ma vie en l’air. Tout le monde me regarde dans la rue. Ce n’est pas agréable mais c’est de ma propre faute et j’en ai conscience".
Le jeune homme regrette son geste. "J’ai déjà été durement puni par les médias qui ont publié ma photo en première page. A présent, je veux connaître ma peine le plus vite possible afin de pouvoir tourner la page". 

Les plus consultés