"Le premier mail de Debie date de 2010"

Bart Debie, l'ancien membre du Vlaams Belang, qui prétend avoir été "une taupe" au sein du parti flamand d'extrême droite pour la Sûreté de l'Etat, a menti sur plusieurs points. C’est ce qu’a déclaré samedi Alain Winants, l'administrateur général des services de renseignements, dans une interview aux quotidiens De Standaard et Gazet van Antwerpen.

Alain Winants déclare que Bart Debie ment quand il prétend avoir travaillé pour la Sûreté de l'Etat entre 2007 et 2010.

"Le premier mail dans lequel M. Debie nous propose ses services date du 10 août 2010", explique-t-il. "Pas de 2007 donc. Dans cet e-mail, il demandait de pouvoir rencontrer quelqu'un de la Sûreté de l'Etat."
Bart Debie (petite photo) reconnaît de son côté samedi dans De Standaard n'avoir pas été informateur en 2007, mais "fin 2008". Il indique toutefois avoir transmis des informations concernant l'année 2007, "d'où le malentendu", explique-t-il.
Dans le quotidien De Morgen, il affirme cependant avoir déjà pris des photos et transmis des informations sur une conférence "contre le djihad", "à la demande de la Sûreté de l'Etat", les 18 et 19 octobre 2007.

Quant à savoir si De Bie était bien un informateur, Alain Winants déclare que la loi ne lui permet pas de répondre à cette question.  "Mais s’il ment sur le moment où il a pris contact avec nous, il ment peut-être aussi sur d’autres sujets" a-t-il ajouté.

BELGA/DESPLENTER