La grève des gardiens sans conséquence sur le procès De Gelder

Le mouvement de grève des gardiens de la prison d'Audenarde (Flandre orientale) n'aura aucune conséquence sur le déroulement du procès de Kim De Gelder, qui doit débuter mardi à Gand.

Le personnel de la prison d'Audenarde a arrêté le travail vendredi soir après l'agression d'un gardien par deux détenus. Les deux détenus ont été transférés dans une autre prison.

Le personnel demande une diminution du nombre total de détenus dans l'établissement et un régime de travail qui tienne compte des conditions de travail difficiles, soit le manque de personnel et la surpopulation carcérale. La prison d’Audenarde est prévue pour accueillir 121 détenus, or il y en a actuellement 160. Le mouvement de grève devrait se poursuivre au moins jusqu'à lundi, date à laquelle est prévue une réunion avec la direction.

Le procès de Kim De Gelder doit débuter mardi devant la cour d'assises de Gand. L'accusé est actuellement détenu au sein de la prison d'Audenarde, mais selon le syndicat chrétien ACV, le transfert de Kim De Gelder vers le Palais de Justice de Gand ne devrait pas poser de problème. "Cette tâche étant assurée par la police" a déclaré Bert Derck du syndicat chrétien.