La Belgique s’engage davantage au Mali

Notre pays va envoyer des militaires supplémentaires au Mali. Ces hommes seront engagés pour protéger une base militaire française. L’Union européenne avait demandé 160 militaires supplémentaires mais la Belgique n’en enverra finalement que 80 au maximum.

Le gouvernement fédéral a donné son accord de principe à l'envoi de troupes supplémentaires, la décision officielle devrait intervenir plus tard.

L‘Union européenne avait demandé 160 hommes supplémentaires mais notre pays n’enverra finalement qu’un ou deux pelotons soit au maximum 80 hommes. Il devrait s’agir de troupes d’infanterie de la base de Leopoldsburg (Limbourg).
Ces soldats seront chargés d’assurer la protection d’une base militaire française située à 200km au nord de Bamako, la capitale du Mali.
La Belgique a déjà envoyé deux avions de transport C-130 Hercules comme contribution à l’opération "Serval". Par ailleurs la Belgique a envoyé deux hélicoptères Agusta A109 d’évacuation médicale pour la mission "UETM". Ces hélicoptères opèrent depuis Ségou à 235 km au nord-est de Bamako. Au total, il y a actuellement 183 militaires belges engagés au Mali.

Mission UETM

D'ici à la mi-mars, les quelque 500 éléments de l'UETM, parmi lesquels 200 formateurs militaires européens, des membres d'état-major et du personnel médical seront déployés au Mali.

Cette mission, à laquelle participeront au moins seize pays de l'UE, dont la Belgique, comporte un volet de conseil et assistance en matière de commandement et de logistique ainsi qu'un volet de formation, essentiellement militaire, mais aussi en matière de droit humanitaire international.