Peeters: "Oui, je peux battre Bart De Wever"

Le ministre-président flamand Kris Peeters (CD&V) n’a pas peur d’un duel électoral avec le leader de la N-VA Bart De Wever. C’est ce qu’il a déclaré dans un entretien avec le quotidien Het Laatste Nieuws. "Je peux battre De Wever et la N-VA", indique-t-il, soulignant que "ce n’est pas évident, mais c’est jouable".

De nombreux doutes planent toujours sur les prochaines élections de 2014. Bart De Wever restera-t-il bourgmestre à Anvers ou tentera-t-il de prendre le pouvoir en Flandre ? Kris Peeters restera-t-il au gouvernement flamand ou passera-t-il au fédéral ? Jusqu’à présent, aucune des deux plus importantes personnalités politiques flamandes ne désire s’exprimer à ce sujet.

Kris Peeters souligne que les élections ne sont pas encore pour demain. "Il est trop tôt pour savoir ce qu’il adviendra de moi après le scrutin". Selon lui, le CD&V possède suffisamment de personnes compétentes pour diriger aussi bien au niveau de la Flandre que du fédéral.

Ce qui quasi certain, c’est qu’il y aura bel et bien un duel entre le CD&V et la N-VA, ce qui ne semble pas impressionner le ministre-président. "Je n’ai pas peur d’entrer en duel avec un adversaire politique. La question est : puis-je gagner cette bataille ? Je ne sous-estime pas mon adversaire, mais je ne me déclare jamais vaincu et je suis très mauvais perdant. La réponse est donc oui, avec le soutien du CD&V, je peux battre Bart De Wever et la N-VA", estime-t-il dans les colonnes du quotidien.

Kris Peeters a d’ores et déjà indiqué qu’il ne comptait pas gagner la bataille en s’acharnant contre le parti du bourgmestre d’Anvers. "Nous utiliserons notre propre force. Ce que nous avons à offrir doit être suffisant pour convaincre une grande partie des Flamands". Selon lui, ce qu’il a accompli avec son équipe au sein du gouvernement flamand est déjà suffisant pour persuader les électeurs.