Les parents d’une victime de De Gelder lancent une pétition

Les parents d’une des petites victimes de Kim De Gelder ont lancé une pétition afin d’exiger que les droits dont bénéficie la défense soient également accordés aux parties civiles. D’autres parents concernés s’opposent par ailleurs à la présence des parents du meurtrier au sein du tribunal.

Kim Gelder doit répondre de 4 assassinats devant la cour d’assises. Le 23 janvier 2009, il a tué à la crèche Fabeltjesland de Termonde deux enfants et une puéricultrice. L’ouverture de son procès est une rude épreuve pour les parents et proches des victimes.

Ce dimanche, une des mères touchée par ce drame s’est adressée à la presse, annonçant avoir lancé avec son époux une pétition afin de demander que les droits dont bénéficie la défense soient également accordés aux parties civiles.

"Nous demandons à ce que les parties civiles aient le droit de contester la composition du jury. En d’autres termes, nous voulons que les parties civiles puissent, tout comme la défense, refuser la présence de certains membres du jury. Nous demandons parallèlement que les parties civiles soient entendues sur la détermination de la sentence", a-t-elle déclaré.

Rejoints par d’autres parents, le couple s’oppose également à la présence des parents de Kim De Gelder dans la salle. Il estime en effet que cette présence est lourde à supporter émotionnellement. Ce lundi, sept parties civiles devraient ainsi demander au président du tribunal de ne plus permettre aux parents de l’inculpé d’assister au procès.