Un homme d’affaires belge abattu à Acapulco

Un citoyen belge a été tué samedi à Acapulco près du stade où doit se dérouler à partir de lundi l'Open de tennis mexicain et où sont déployées de nombreuses forces de sécurité depuis le viol de six Espagnoles. Selon les informations du parquet général de l’Etat de Guerrero, il s’agit de l’homme d’affaires Jan Sarens.

Le corps de l’homme, âgé de 59 ans, a été retrouvé samedi après-midi sur le parking d’un centre commercial dans le sud de la ville mexicaine.

Selon les premiers éléments de l'enquête, le Belge a été abattu d'une balle dans la poitrine. Son corps était étendu à côté de sa voiture, une Mercedes Benz NSK 200.

Jan Sarens travaillait et vivait dans la ville de Mexico. Il était actif dans SNRS Amérique latine, une implantation mexicaine de Sarens Group, principalement connu pour ses grues.

Il n'est pas encore établi si Jan Sarens a été victime d'un vol à main armée ou si d'autres motivations entrent en ligne de compte. Les Affaires étrangères belges ont confirmé la mort d'un ressortissant belge de 59 ans à Acapulco, sans donner de nom.

Vague de criminalité à Acapulco

Le meurtre de cet homme d’affaires belge a eu lieu près du stade où doit se dérouler à partir de lundi l'Open de tennis mexicain et où sont déployées de nombreuses forces de sécurité depuis le viol de six Espagnoles.

Malgré le déploiement de 4.000 membres des forces de sécurité mexicaines pour surveiller la zone, cette agression est la deuxième contre des étrangers en moins d'un mois à cet endroit de la ville. Six touristes espagnoles avaient été violées le 4 février dans une maison de location. Six hommes ont été arrêtés et sont passés aux aveux.

La ville portuaire d'Acapulco reste la principale destination touristique du pays, bien qu'elle soit l'une des plus touchées par la vague de criminalité qui balaie le Mexique, notamment en raison du trafic de drogues, mais cette violence épargnait généralement les touristes.