Ikea ne vend plus ses boulettes de viande en Belgique

Comme dans 13 autres pays européens, le géant suédois du meuble Ikea a suspendu ce lundi la vente de ses boulettes de viande surgelées « Köttbullar » (photo) dans ses magasins belges. Selon les résultats d’un test réalisé en République tchèque, elles pourraient en effet contenir du cheval.

"Nous prenons cette affaire très au sérieux et retirons de la vente les paquets d'un kilo de boulettes de viande surgelées en Slovaquie, République tchèque, Hongrie, France, Grande-Bretagne, au Portugal, en Italie, aux Pays-Bas, en Belgique, Espagne, à Chypre, en Grèce et en Irlande", ainsi qu'en Suède, a déclaré ce lundi une porte-parole du groupe Ikea, Ylva Magnusson.

Des tests réalisés en République tchèque sur des « Köttbullar » produites en Suède et vendues dans les filiales tchèques du géant du meuble Ikea - qui propose aussi des spécialités culinaires suédoises - ont en effet révélé que les boulettes de viande contiendraient du cheval. Les autorités tchèques en ont averti les instances européennes.

La filiale belge d’Ikea a indiqué qu’elle examinait l’affaire, et retire pour l’instant les boulettes de viande surgelées de la vente dans ses divers magasins. Les filiales d’Ikea dans 13 autres pays européens en ont donc fait de même.

Le fait qu’il y aurait des traces de viande de cheval dans ces boulettes ne les rend pas impropres à la consommation ou dangereuses pour la santé. Mais depuis quelques semaines une large fraude à la viande de cheval - vendue comme viande de bœuf ou de porc - a fait surface dans plusieurs pays. Les ministres européens à l’Agriculture se réunissaient d’ailleurs ce lundi à Bruxelles au sujet du scandale de la viande de cheval.