Le matériel de Photovoltech sera repris au Mexique

L’entreprise mexicaine Solartec, qui fabrique des panneaux solaires, va racheter le matériel de production de la société belge Photovoltech (photo principale), pour près de 47,75 millions d’euros. La compagnie tirlemontoise a été contrainte de fermer en octobre 2012. Son matériel sera envoyé à Irapuato, à quelque 300 km de la capitale Mexico.

Fondée en 2001 comme spin-off du centre de recherche louvaniste IMEC, la société belge Photovoltech était pour moitié une filiale de Total et pour l’autre moitié filiale de Suez. Mais en octobre dernier, elle a été contrainte de mettre la clef sous le paillasson, en raison d’une surcapacité de panneaux solaires sur le marché, d’une lourde concurrence de prix venant de pays asiatiques et d’une réduction des subsides alloués par la Flandre pour la pose de panneaux solaires.

Le matériel de haute qualité de Photovoltech va maintenant être racheté pour l’équivalent de 47,75 millions d’euros par le fabricant mexicain de panneaux solaires Solartec. Cette reprise permet à l’entreprise mexicaine de devenir leader du marché de production et de vente de panneaux solaires en Amérique latine, affirme son patron Gustavo Tomé. Solartec pourra ainsi se profiler sur de nouveaux marchés, « tels que la Chine » et trouver de nouvelles opportunités d’exportation vers les Etats-Unis.

Après le rachat du matériel de Photovoltech, ce dernier sera transféré de la Belgique vers le Mexique, plus précisément vers Irapuato, une ville située à 300 km au nord-ouest de la capitale Mexico. Un nouveau site de production de Solartec y sera inauguré en avril prochain. L’entreprise mexicaine prévoit d’y faire travailler 65 personnes.

Solartec a réalisé en 2012 un chiffre d’affaires de plus de l’équivalent de 27,6 millions d’euros. La société escompte une croissance de presque 50% cette année.