Le tracé de l’extension du métro bruxellois choisi

La future ligne de métro nord-sud dans la capitale parcourra le sous-sol des quartiers densément peuplés de la commune de Schaerbeek (tracé rouge sur la carte). C’est l’option qu’a choisie le gouvernement bruxellois, ce jeudi, parmi les trois possibilités que l’étude préliminaire commanditée par Beliris proposait. La mise en service de la nouvelle extension est prévue pour 2022.

L’étude préliminaire demandée par Beliris - l’accord de collaboration entre l’Etat fédéral et la Région de Bruxelles-Capitale - avait conclu en septembre 2012 que les données socio-économiques et stratégiques plaidaient en faveur d’une ligne automatique et d’un tracé via les quartiers densément peuplés de la commune de Schaerbeek. Elle avait par contre abandonné l’option d’une ligne de tram en site propre intégral sur le parcours de l’actuelle ligne 55, qui est saturée et irrégulière, parce qu’elle ne suffirait pas à satisfaire la demande croissante de transport.

Le tracé pour lequel le gouvernement bruxellois a opté ce jeudi est effectivement celui qui passe sous le quartier schaerbeekois très peuplé. C’est le tracé le plus court, mais aussi celui qui permettra de desservir un plus grand nombre de voyageurs. La nouvelle branche du métro débutera à la gare du Nord, mais l’emplacement de son terminus n’est pas encore connu. Le gouvernement bruxellois va maintenant se concerter avec les autorités communales de Schaerbeek et Evere, pour décider du parcours exact et de l’emplacement des stations de métro, a indiqué la ministre régionale du Transport, Brigitte Grouwels.

Pour ce qui est du planning des travaux d’extension du métro bruxellois, les deux années à venir seront consacrées aux études préparatoires. Les procédures d’octroi des permis d’environnement et d’urbanisme seront activées en 2015 et 2016, tandis que les adjudications seront attribuées en 2017.

Les travaux de construction du nouveau tracé devraient débuter en 2018 et durer 4 ans. Selon la ministre Brigitte Grouwels, la nouvelle ligne de métro devrait donc pouvoir être inaugurée en 2022.

Quatre lignes de tram jusqu’en Brabant flamand

Le gouvernement bruxellois a aussi émis un avis positif sur le projet de la société régionale flamande de transport en commun De Lijn de créer quatre lignes de tram rapide entre le Brabant flamand et la capitale, afin de compléter l’offre du futur RER - le Réseau Express Régional.

Les autorités bruxelloises demandent cependant que le choix des tracés tienne compte des possibilités de connexion avec le réseau du métro de la capitale, ainsi qu’avec le réseau de tram et de bus de la société régionale bruxelloise STIB et avec le RER.

Le plan de la société De Lijn prévoit des liaisons de tram entre Bruxelles et Boom, Ninove/Gooik, Heist-op-den-Berg et Tervuren.