La confiance en l’Eglise catholique en chute libre

Une enquête de la KUL (Université catholique de Leuven) révèle que la confiance en l’Eglise est en chute libre en Flandre suite aux scandales des prêtres pédophiles. En 2010, au moment du scandale autour de l’évêque de Bruges, Roger Vangheluwe, près de la moitié des catholiques convaincus ont perdu confiance en leur Eglise.

A la fin de l’année 2010, les journaux, les radios, les télévisions et les sites internet étaient déjà remplis de nouvelles sur des scandales de pédophiles dans l’Eglise catholique. Comme si cela ne suffisait pas l’évêque de Bruges Roger Vangheluwe devait démissionner. Durant cette période, trois sociologues de la KUL- Jaak Billiet, Koen Abts et Marc Swyngedouw- ont mené une enquête sur la confiance en l’Eglise catholique en Flandre.

L’enquête est intéressante parce que les personnes interrogées l’ont été avant et après le tollé provoqué par les abus sexuels dans l’Eglise. Les sociologues ont donc pu déterminer si ces scandales avaient eu un impact ou non sur la confiance dans l’Eglise au cours de cette période difficile. Ils ont aussi pu obtenir une réaction sur l’opération de dissimulation de l’Eglise et les demandes d’indemnisation des victimes et le fait de savoir si l’Eglise devait avouer sa culpabilité.

Avant et après le scandale Vangheluwe

Les professeurs d’université savaient par de précédentes enquêtes que la confiance en l’Eglise avait baissé au cours des précédentes décennies. Il fallait donc s’attendre à ce qu’avec les scandales des prêtres pédophiles, cette tendance se renforce. Pourtant, ils ont été surpris par les chiffres qui ont fait surface: "La confiance dans l'Eglise semble en chute libre", ont déclaré Jaak Billiet et Marc Swyngedouw.

Ils concluent: "Seuls 13% de tous les Flamands ont encore confiance dans l’Eglise après la crise". Un an plus tôt les chiffres étaient de 31%. "La confiance du Flamand dans l'Église catholique est tombé à son point le plus bas dans l’histoire.

C’est parmi les catholiques pratiquants que la confiance a été la plus ébranlée. Ces croyants sont actifs dans la vie de leur paroisse. Ils ne se rendent pas uniquement à l’église pour les naissances et les funérailles. Avant l’affaire Vangheluwe, 75% des catholiques convaincus avaient confiance en leur Eglise. Après l’affaire, ils n’étaient plus que 34%. En un an, c’est presque une diminution de moitié. Pour les chercheurs cette chute spectaculaire provoquée uniquement par les scandales de pédophilie s’explique par le fait que la confiance des croyants n’avait pas été modifiée au cours des dernières années.
D'autres chiffres illustrent la chute profonde de confiance: 4 croyants sur 5 disent avoir honte et être déçu par l'Eglise. 17% envisagent de la quitter.

Tous les détails sur cette enquête:

"L'évolution de la pratique religieuse en Flandre au cours des deux dernières décennies et la perte de la foi dans l'Eglise, en particulier entre 2009 et 2011". Voir le site internet de la KU Leuven