Koen Geens nommé ministre des Finances

Koen Geens a été nommé ministre des Finances, chargé de la Fonction publique. L’information a été confirmée par le Palais. Il succède ainsi à Steven Vanackere, qui a annoncé sa démission ce mardi matin. Comme prévu, le ministre de la Défense Pieter De Crem devient vice-premier ministre.
BELGA/DILLEN

Originaire de Brasschaat (Anvers) et âgé de 55 ans, Koen Geens est un ancien chef de cabinet du ministre-président flamand Kris Peeters, un poste qu'il a occupé de 2007 à 2009.

Il a notamment été l’un des concepteurs du plan "Vlaanderen in Actie". Il est également avocat au sein du célèbre cabinet Eubelius, et docteur en droit. A l’Université catholique de Louvain (KUL), il enseigne le droit des entreprises et préside la section de droit économique. Il est aussi membre du Conseil d'administration de BNP Paribas Fortis.

Servais Verherstraeten, Secrétaire d'Etat aux Réformes institutionnelles, adjoint au Premier Ministre, et Secrétaire d'Etat à la Régie des bâtiments, adjoint au Ministre des Finances, sera à l'avenir aussi chargé du Développement Durable, adjoint au Ministre des Finances. Le secrétaire d'Etat à la Fonction publique, Hendrik Bogaert, dépendra du nouveau ministre des Finances.

Koen Geens prête serment ce soir entre les mains du roi et en présence du Premier Ministre Elio Di Rupo Château du Belvédère.

Le ministre de la Défense, Pieter De Crem, a pour sa part été nommé vice-premier ministre, une fonction également tenue jusqu’à présent par Steven Vanackere. Il devra dans ce cadre défendre les positions du CD&V au sein du gouvernement.

Un ami de Kris Peeters

Koen Geens et le président-flamand Kris Peeters sont des amis de longue date. Les deux hommes se sont rencontrés à l’ancien Conseil supérieur des Professions économiques que Koen Geens a présidé des années durant.

Il est également président d’honneur de la Fédération des Professions libérales et intellectuelles, fondée à l’époque par l’Unizo, l’organisation flamande des indépendants et des PME.

Koen Geens est avant tout un spécialiste du droit des sociétés. Lors de ces vingt dernières années, il est souvent intervenu dans des dossiers économico-financiers de grande importance tels que l’introduction en bourse de Belgacom, la reprise de la Générale de Banque par Fortis, ou encore la fusion de la Kredietbank, ABB-assurances et la Banque CERA pour former la KBC.

Il est marié à la fille de l’ancien secrétaire d’Etat Jos Dupré, et se perçoit comme membre de la "famille catholique". Il entretient également de bons contacts avec l’ancien président du CD&V, Stefaan De Clerck, avec lequel il collabore à la modernisation du parti.