Manifestation de soutien au Tibet

Plus de 4.000 personnes ont participé ce dimanche après-midi à Bruxelles à une marche (de la gare du Nord au Mont des Arts) de soutien à l’indépendance du Tibet. Elles ont notamment commémoré le soulèvement de Lhassa du 10 mars 1959, au cours duquel des milliers de Tibétains avaient encerclé le palais du dalaï-lama, pour empêcher son enlèvement par les autorités chinoises.

« Ce que nous voulons ? La liberté ». Voilà l’un des slogans qu’arboraient ce dimanche après-midi à Bruxelles les milliers de manifestants venus soutenir la cause tibétaine. Les sympathisants étaient originaires de plusieurs pays d’Europe. Ils réclament notamment le retour au Tibet du dalaï-lama, le respect des droits de l’Homme et la liberté de religion dans le pays.

« La Chine occupe le Tibet depuis 54 ans et les Tibétains sont de plus en plus minoritaires dans leur propre pays. Cette occupation anéantit la culture et la religion tibétaines. Les autorités chinoises bafouent de plus en plus les droits de l’Homme au Tibet et la situation devient dramatique. Des moines en viennent à des solutions extrêmes, comme l’immolation, pour faire respecter les droits élémentaires des citoyens du pays », indiquait Inge Hermans, présidente de l’association Les Amis du Tibet.

La marche fut en effet aussi l’occasion d’attirer l’attention sur les 80 moines tibétains qui, depuis mars dernier, se sont immolés pour protester contre plus d’un demi-siècle d’occupation chinoise de leur pays. Le retour au Tibet du dalaï-lama, exilé depuis 1959 à Dharamshala en Inde, faisait partie de leurs revendications.