Les ouvriers de Ford Genk approuvent le plan social

La direction de l’usine limbourgeoise se dit satisfaite que les ouvriers aient approuvé le plan social qui avait été accepté la semaine dernière par les syndicats. D’autre part, dans les entreprises de sous-traitance du constructeur automobile, la plupart des travailleurs ont également accepté le préaccord social qui leur a été proposé. L’accord devrait permettre de reprendre lundi la production des Mondeo, S-Max et Galaxy, jusqu’à fin 2014.

Une grande majorité du personnel de l’usine Ford à Genk (province du Limbourg) a participé ces derniers jours au referendum sur le plan social proposé par la direction aux ouvriers, en vue de la fermeture de la fabrique à la fin de l’année prochaine. Finalement, ce sont 72% des travailleurs qui ont approuvé les mesures sociales d’accompagnement.

« Nous sommes heureux d’avoir conclu un accord sur un plan social qui a été accepté par les syndicats et approuvé par les ouvriers de Genk », a déclaré ce vendredi Philippe Verbeeck, Operations Manager de l’usine limbourgeoise.

Dans les entreprises de sous-traitance du constructeur automobile aussi une grande majorité des travailleurs ont accepté le plan social qui leur a été proposé. Chez SML, ce sont 70% des ouvriers qui ont voté « oui » au préaccord social, chez Lac 76%, chez Syncreon 77% (photo ci-dessus) et chez Lear 86%.

L’approbation du plan social a permis à la direction de Ford Genk d’annoncer la reprise, dès lundi 18 mars, de la production des Mondeo (photo), des S-Max et des Galaxy. Elle considère cette reprise de l’activité comme une étape importante dans le réapprovisionnement des vendeurs de voitures Ford et pour satisfaire la demande des consommateurs. La direction a également réitéré sa volonté de continuer à produire les trois modèles de véhicules à l’usine de Genk jusqu’à la fin de 2014, si toutefois les conditions de travail reviennent à la normale.

La direction de Ford poursuit d’autre part ses négociations avec les syndicats, en vue de l’élaboration d’un plan social pour les employés de site limbourgeois.