Les banques alimentaires plus sollicitées que jamais

En 2012, quelque 121.000 personnes ont eu recours aux banques alimentaires dans notre pays. Ce chiffre, dévoilé par le quotidien Het Nieuwsblad op Zondag, constitue un triste record. Depuis 1995, le nombre de demandes de soutien alimentaire a doublé. Parmi les citoyens dans le besoin, on dénombre de plus en plus de retraités.

"En 2012, nous avons vu affluer 4.500 personnes de plus que l’année précédente. C’est la hausse la plus importante depuis le début de la crise en 2008. Entre temps, le nombre de personnes que nous soutenons a doublé depuis 1995", souligne l’administrateur délégué des banques alimentaires, Alfons De Vadder.

Le public ayant recours aux banques alimentaires a par ailleurs changé. Outre les personnes défavorisées, la classe moyenne semble également connaître davantage de difficultés. "On voit par exemple de plus en plus de petits indépendants qui en pleine crise ont subi une faillite. Ces personnes sont tellement submergées de dettes qu’elles ne savent plus vers qui se tourner", explique Alfons De Vadder.

L’afflux des retraités ces dernières années est lui aussi alarmant. "C’est un phénomène relativement nouveau. Il y a cinq ou six ans, on recevait à peine quelques pensionnés, mais aujourd’hui, ces personnes ont du mal à finir le mois".

Notons que la hausse du nombre de personnes ayant recours aux banques alimentaires touche toute l’Europe. "Depuis 1945, nous n’avons jamais distribué autant de nourriture", indique Yves Daccord de la Croix Rouge européenne. "Pour la première fois, notre organisation doit davantage se concentrer sur l'aide interne que sur celle accordée à l’étranger".

Cette situation générale intervient alors que l’Union européenne a affiché son intention de diminuer l'aide accordée aux banques alimentaires. Pour Alfons De Vadder, cette décision mènera à une probable catastrophe.