La Flandre plantera des jardins du souvenir à l’étranger

Entre 2014 et 2018, le gouvernement flamand aménagera dans divers pays des jardins commémorant les champs de bataille de Flandre de la Première Guerre mondiale. Le premier jardin verra le jour à Londres, a indiqué le ministre-président Kris Peeters au cours de la mission économique qu’il mène au Québec.

Kris Peeters (CD&V, photo) a rendu visite, ce mercredi, à l’université Mc Gill de Montréal, notamment pour y admirer le vitrail qui rend hommage au Canadien John Mc Rae, qui est l’auteur du célèbre poème « In Flanders Fields » (‘Au champ d’honneur’, 1915). Le ministre-président flamand en a profité pour insister sur les commémorations que la Flandre prépare en vue du centenaire de premier conflit mondial.

John Mc Rae était un médecin militaire engagé pendant la Première Guerre mondiale dans la région d’Ypres, où l’armée allemande lança la première attaque chimique de l’histoire militaire, le 22 avril 1915. Il mourut à l’hôpital militaire britannique de Wimereux, en 1918. La ville d’Ypres possède depuis plusieurs années le Musée In Flanders Fields (qui vient d’être rénové en 2012), baptisé d’après le poème de John Mc Rae. Il retrace l’histoire de la Première Guerre mondiale dans la région du front en Flandre occidentale.

Comme l’a annoncé ce mercredi à Montréal le ministre-président Kris Peeters, l’une des commémorations du centenaire sera l’aménagement dans divers lieux étrangers de signification symbolique de jardins du souvenir, des « Flanders Fields Memorial Gardens ». Ces jardins se voudront des témoins de l’espoir, des pourparlers de paix et de l’unité internationale.

Le premier jardin ouvrira ses portes dans la capitale britannique, Londres, a précisé Kris Peeters.