Les demandes d’asile en baisse de 12% en Belgique

L’office de statistiques Eurostat a indiqué que l’Union européenne a enregistré l‘an dernier 332.000 demandes d’asile, soit une hausse de 10% par rapport à 2011. Bien qu’elle reste un pays d’accueil privilégié par les demandeurs d’asile, la Belgique a vu l’an dernier le nombre de demandes diminuer de 12%.

Dans les 27 pays membres de l’Union européenne, 332.000 demandes d’asile ont été introduites en 2012, contre 302.000 demandes en 2011. C’est une augmentation de 10%, indiquait ce vendredi l’office européen de statistiques Eurostat. Cinq pays recensent à eux seuls 70% des demandes : il s’agit de l’Allemagne (77.500 demandes l’an dernier), la France (60.600), la Suède (43.900), le Royaume-Uni (28.200) et la Belgique (28.100).

Contrairement à la tendance européenne, la Belgique a enregistré l’an dernier une baisse de 12% du nombre de demandes, puisque ce dernier est retombé à 28.100, contre 31.900 en 2011.

Selon Eurostat, les Syriens sont devenus le deuxième groupe de réfugiés en quête de protection dans l’Union. L’Allemagne, notamment, s’est montré disposée à accueillir les personnes qui fuient la guerre civile en Syrie. Selon les chiffres officiels, 3.436 Syriens ont trouvé refuge en Allemagne en 2011 et 7.930 en 2012. Le gouvernement allemand a d’ailleurs annoncé qu’il serait prêt à accorder l’asile à 5.000 personnes supplémentaires.

Avec 7% de l'ensemble des demandes à travers l'Union, les Syriens arrivent en deuxième position derrière les Afghans (8%). Les Russes représentant aussi 7% des demandes et les Serbes 6%.

Dans le même temps, 73% des dossiers examinés en 2012 ont été rejetés, dans la tendance des années précédentes. Sur 268.045 décisions rendues en première instance par les tribunaux des Etats membres, 196.200 ont été rejetées et 71.245 demandeurs seulement ont obtenu une protection, précise Eurostat.

L’enregistrement des familles diffère

A la fin de l’an dernier, la Secrétaire d’Etat à l’Asile et la Migration, Maggie De Block (Open VLD, photo), avait déjà divulgué le nombre de demandes d’asile dans notre pays. Elle citait alors les chiffres de 21.500 demandes en 2012 contre 25.500 en 2011, ce qui représentait une baisse de 15,5%.

La différence avec les chiffres présentés par Eurostat s’expliquerait, selon l’Office des Etrangers, par une différence dans la façon d’enregistrer les familles. Eurostat compterait ainsi une famille de 2 adultes et 2 enfants comme 4 demandes d’asile, alors que pour la Belgique (et les chiffres de Maggie De Block) il ne s’agit que de 2 demandes.

La Belgique ne compte donc que séparément les demandes émanant d’adultes et de mineurs d’âge non accompagnés. « Ce qui traduit mieux la charge de dossiers », précise l’Office des Etrangers.