Violente agression d’un accompagnateur de train

Un accompagnateur de train a été violemment agressé dimanche soir par un groupe de 9 jeunes sur la ligne Vilvorde-Schaerbeek. Apparemment les jeunes ne possédaient pas de titre de transport et lorsque l’accompagnateur leur a demandé leur billet ils l’ont violemment frappé.

L'homme a été emmené à l'hôpital et subira une incapacité de travail d'au moins quelques jours. L'accompagnateur a été agressé vers 17h15 à hauteur de la gare de Schaerbeek. Les jeunes étaient montés peu avant en gare de Vilvorde. Le train n'a pas pu continuer et les voyageurs ont dû monter à bord d'un autre train.

"Il s'agit d'un cas grave d'agression après une discussion à propos d'un titre de transport", explique Frieke Neyrinck, porte-parole de la SNCB. "L'homme a été emmené à l'hôpital et portera plainte."
Les images des caméras de surveillance seront analysées pour déterminer ce qui s'est réellement passé.

Sept agressions sur dix contre le personnel des chemins de fer sont liées au contrôle des titres de transport et à la fraude. L’an dernier on a enregistré 1363 cas d’agressions à la SNCB ce qui représente quatre agressions par jour. Pour les syndicats, il faut maintenir une présence physique dans les trains et ne pas économiser sur le personnel.

Vigilance renforcée sur la ligne Malines-Bruxelles

La SNCB va mener des contrôles supplémentaires durant les prochains jours sur les trains entre Malines et Bruxelles-Midi.  Comme à chaque fois dans pareil cas, la SNCB enquête afin de voir s'il s'agit d'un problème structurel ou d'un incident isolé, a indiqué lundi Frieke Neyrinck, une porte-parole de la société.
L'enquête de police à la suite de la violente agression est toujours en cours, a-t-elle ajouté.
L'accompagnateur, qui a été hospitalisé après les faits, a entre-temps pu quitter l'hôpital. Il ne pourra pas travailler durant au moins quelques jours.