Comment perdre 101 heures par an

Un navetteur qui habite à 30 minutes de Bruxelles et se rend chaque jour en voiture vers la capitale perd 101 heures dans les bouchons chaque année. Durant les heures d'affluence à Bruxelles, le navetteur doit ajouter 47 minutes de temps de parcours supplémentaire à une heure de trajet. C’est ce qui ressort du Congestion Index du fabricant de GPS TomTom, basé sur des données de 2012.

Bruxelles est ainsi la capitale des bouchons, indique TomTom. Au niveau européen, la ville figure toutefois à la 10e place. Au classement mondial, Moscou est la reine des embouteillages.

Selon TomTom, le Congestion Index représente le reflet le plus précis des embouteillages dans le monde. "Il se base en effet uniquement sur les temps de trajet réels des véhicules".

L’index révèle ainsi qu’un parcours en voiture à Bruxelles dure en moyenne 31,8% de plus qu'en temps normal en raison des bouchons. En Flandre, la ville la plus encombrée est Anvers avec un temps de parcours supplémentaire de 22,8% tandis que Liège en Wallonie est la ville la plus encombrée avec un temps de parcours supplémentaire de 13,9%.

En Belgique, les bouchons ont été les plus importants à Bruxelles et Anvers le 3 février 2012 tandis que Liège était touchée par les plus gros bouchons de l'année le 16 août 2012.

L'heure du soir est davantage confrontée à l'encombrement des routes. Les bouchons les plus importants se remarquent le mardi matin et le vendredi soir tandis que les routes sont moins encombrées le vendredi matin et le lundi soir.