Une concertation sur les Belges en Syrie

Le bourgmestre anversois Bart De Wever (N-VA) a invité ses homologues Bart Somers (Open VLD, Malines) et Hans Bonte (SP.A, Vilvorde) à une rencontre pour aborder la radicalisation de certains jeunes musulmans. L'objectif de cette concertation sera notamment d'apporter des réponses concrètes à la problématique des jeunes qui partent combattre en Syrie, peut-on lire mardi dans De Morgen.

Environ 80 habitants des trois communes concernées par ce rendez-vous seraient partis se battre en Syrie auprès des opposants au régime de Bachar el-Assad.

Le 27 mars dernier, la ministre de l’Intérieur, Joëlle Milquet (CDH) avait déjà rencontré à ce sujet les bourgmestres de ces trois villes, ainsi que ceux des communes bruxelloises de Molenbeek et Schaerbeek. Cette concertation avait réuni une trentaine de personnes. Les bourgmestres des villes flamandes estiment toutefois que la réunion avait livré peu de résultats, soulignant la "passivité" des autorités fédérales.

Bart De Wever a donc décidé de prendre l’initiative et d’organiser un sommet sur le sujet. Il a dans ce cadre invité le bourgmestre de Malines, Bart Somers, et de Vilvorde, Hans Bonte.

Lors la rencontre, prévue ce jeudi à l'hôtel de ville d'Anvers, des membres de l'organe de coordination pour l'analyse de la menace (Ocam), de la Sûreté de l'Etat et de la cellule "radicalisation" de la ville d'Anvers seront également présents. Fait étonnant : des responsables néerlandais seront également conviés.