Le M HKA rejoint un projet d’art européen

En collaboration avec 5 musées à Madrid, Ljubljana, Eindhoven, Barcelone et Istanbul, le Musée d’art contemporain d’Anvers M HKA (photo principale) travaillera ces cinq prochaines années à "une nouvelle lecture commune de l’histoire européenne de l’art". Cette confédération de musées, baptisée L’Internationale, recevra 2,5 millions d’euros de subsides de l’Union européenne pour son nouveau projet.
Bram Goots

Le Musée d’art contemporain d’Anvers, le musée Reina Sofia de Madrid (Espagne), la Moderna Galerija de Ljubljana (Slovénie), le musée Van Abbe d’Eindhoven (Pays-Bas), le Museu d’Art Contemporani de Barcelone (Espagne) et le SALT d’Istanbul (Turquie) ont formé un confédération, baptisée L’Internationale, qui va tenter ces cinq prochaines années de parvenir à "une nouvelle lecture commune de l’histoire européenne de l’art".

Le projet a reçu le titre de "The Uses of Art. The Legacy of 1848 and 1989”. Il permettra aux 6 musées d’échanger des œuvres d’art et des membres de leur personnel, mais aussi d’organiser ensemble des expositions et des symposiums, tout en créant une plateforme "en ligne" commune. Chaque participant conservera néanmoins sa particularité, bien que leur collaboration promette d’être très fouillée.

Bart De Baere, le directeur du M HKA anversois, indique que c’est la première fois qu’une telle collaboration structurelle et de longue durée se met en place entre des musées européens d’art moderne.

"Cette confédération est en fait une sorte de contre-courant au modèle plus centralisateur de tous grands musées comme Tate Modern. Dans ce cas-là, il faut souvent travailler de façon trop large et donc généraliste, alors que notre confédération veut justement profiter de la diversité des 6 musées. Chaque institution a ses atouts spécifiques, et nous pouvons les rassembler", précise Bart De Baere.

L’Internationale a vu le jour en 2010 et passe à la vitesse supérieure avec son projet "The Uses of Art". Elle obtiendra d’ailleurs pour celui-ci un subside de 2,5 millions d’euros de l’Union européenne. Au M HKA, le projet sera visible pendant l’été 2014 avec "AfterIdentity", une grande exposition d’artistes européens centrée sur le thème de l’identité.