L’intégration peut aussi passer par le vélo

L’école de vélo de la ville universitaire de Louvain (Brabant flamand) a lancé un projet baptisé "Duo de vélos", qui permet à un débutant d’apprendre à rouler avec l’aide d’un cycliste expérimenté. Les débutants étant souvent d’origine étrangère à Louvain, ce projet stimule aussi leur apprentissage du néerlandais et de la culture flamande. L’apprentissage se passe dans le cadre de balades à vélo.

Le projet d’école de vélo est une initiative commune du Service d’intégration de la ville de Louvain (Brabant flamand) et de l’association Mobiel 21, qui promeut une mobilité durable.

Les cyclistes débutants ont, en pratique, suivi le premier module d’apprentissage donné par l’Ecole du vélo, pour la deuxième année consécutive, et destiné aux personnes qui n’ont jamais roulé à vélo ou souhaitent rafraîchir leur pratique du deux-roues.

Les accompagnateurs du projet « Duo de vélos » sont des cyclistes expérimentés de la région de Louvain, qui participent sur base bénévole.

« Parmi les 8 personnes qui ont suivi leur dernière leçon de vélo et qui veulent maintenant participer au projet 'Duo de vélos', six sont d’origine allochtone et les deux autres sont des Flamands. Nous organisons une rencontre pour qu’ils puissent faire connaissance, puis nous rappelons les règles du code de la route, et nous leur donnons une veste fluorescente. Nous organisons plus tard aussi une balade à vélo et un pique-nique pour clôturer la session », explique Ine Bosmans, coordinatrice de l’Ecole de vélo de Louvain.

L’apprentissage se passe sous forme d’une balade, le duo étant formé par un cycliste débutant et un cycliste expérimenté. La promenade dans la région est aussi, pour le cycliste allochtone, une occasion de parfaire ses connaissances du néerlandais et de la culture flamande. Le projet était lancé ce vendredi, à Louvain, par l’échevine de la Diversité et de l’Egalité des Chances, Denise Vandevoort.