L’explosion d’une maison à Grote-Brogel fait un mort

L’habitant de la maison de la Vlierbesstraat de Grote-Brogel (près de Peer, dans le Limbourg) qui a été détruite samedi, vers 18h30, par une grosse explosion de gaz est décédé. Quinze maisons voisines et des voitures ont été endommagées dans un rayon de 100 mètres dans la rue. Le plan catastrophe a été décrété pendant quelques temps.

La maison a été totalement soufflée par l’explosion de gaz et son habitant est décédé, coincé sous les décombres. Dans un rayon de 100 mètres autour de l’habitation, les rues étaient jonchées de débris et de tuiles. Comme par miracle, l’explosion n’a pas fait d’autres victimes. La famille voisine a pu sortir indemne de sa maison, tandis que les autres voisins directs étaient en vacances.

La victime, âgée de 38 ans, a pu être sortie des décombres par les pompiers après quelques temps. Le plan catastrophe, qui avait été décrété en début de soirée, a alors été suspendu. Une bonne partie de la vingtaine de familles qui avaient été évacuées ont pu regagner leur habitation vers 21h30.

Les dégâts matériels sont considérables. « Entre 10 et 15 maisons ont été endommagées, depuis le toit et les fenêtres jusqu’aux panneaux solaires. Quatre maisons sont inhabitables. Je n’ai jamais vu autant de dégâts. Les causes exactes de l’explosion ne sont pas encore connues. La laboratoire judiciaire mène enquête », déclarait en soirée Jos Vandermeulen, commandant des pompiers de la commune limbourgeoise de Bree. Des voitures qui étaient garées dans la rue ont également été endommagées par l’explosion.

Le bourgmestre de Peer (commune à laquelle est rattaché Grote-Brogel), Steven Matheï, s’est chargé de l’accueil des riverains évacués. Des psychologues ont également apporté un soutien aux habitants qui pouvaient ensuite rentrer chez eux.