Voyage de mineurs: "L’autorisation parentale pas obligatoire"

Dans le cadre des mesures visant à lutter contre les départs de jeunes Belges vers la Syrie, la ministre de l’Intérieur Joëlle Milquet (CDH) a imposé la semaine dernière un renforcement du contrôle des mineurs en partance pour l’étranger. Hier, un reportage de la RTBF a toutefois montré comment deux jeunes garçons sont parvenus à prendre l’avion seuls vers la Turquie, pays où transitent les combattants désirant se rendre sur le front syrien. La vidéo a soulevé de nombreuses questions quant à l’application des mesures annoncées. Mais selon l’Union flamande des agences de voyage, les mineurs d’âge ne sont légalement pas dans l’obligation d’avoir une autorisation parentale pour voyager, la présence d’un adulte étant suffisante.

En réaction au reportage diffusé dans le journal télévisé de 19h30 de la RTBF, Joëlle Milquet a indiqué avoir redemandé avec insistance aux différents services fédéraux compétents de s’assurer de l’exécution des mesures concernant le départ de jeunes Belges en Syrie.

Les deux mineurs, âgés de 14 et 16 ans, ont pris un vol pour Istanbul, en Turquie, soit le même parcours suivi par plusieurs jeunes Belges partis combattre en Syrie. Les deux garçons ont embarqué après avoir passé sans encombre les différents contrôles de sécurité.

La ministre de l’Intérieur a rappelé avoir déjà demandé que les services compétents en matière de mobilité appellent leurs compagnies aériennes à renforcer leurs contrôles sur les mineurs. Elle a en outre souligné qu’elle a proposé au Comité ministériel restreint, et obtenu, la mise en place d’un nouveau dispositif légal en Belgique, actuellement inexistant.

De son côté, la police fédérale a affirmé ne pas encore disposer de suffisamment d'éléments pour déterminer s'il y a eu erreur ou non de la part de son personnel lorsque les deux mineurs non accompagnés ont pris leur vol vers la Turquie.

"La ministre de l’Intérieur fait erreur"

D’après l’Union flamande des agences de voyage (VVR), les mineurs d’âge ne sont légalement pas dans l’obligation d’avoir une autorisation parentale pour pouvoir prendre l’avion. Le jeune peut uniquement être accompagné par un adulte.

L’organisation estime que Joëlle Milquet fait erreur en demandant aux compagnies aériennes de contrôler de près les jeunes qui voyagent sans autorisation parentale. "Le secteur du voyage et des compagnies aériennes ne doit pas porter la responsabilité du problème social des Belges qui combattent en Syrie", estime-t-on du côté de la VVR.

La VVR indique que même si certaines agences ou compagnies aériennes le demande, aucune loi n’oblige les mineurs d’âge de posséder une autorisation parentale pour voyager, "ni vers la Turquie, ni vers tout autre pays".

L’Union flamande des agences de voyages estime en outre que les mesures imposées par la ministre de l’Intérieur affectent le secteur, mais aussi les parents et les grands-parents. "Celui qui veut instaurer une nouvelle obligation légale n’arrêtera pas les combattants, mais tourmentera des dizaines de milliers de parents divorcés ou de grands-parents avec une mesure exagérée".