L’économie régresse en Flandre ?

Le grand plan économique de la Flandre "Vlaanderen in Actie" est à bout de souffle, l'économie du nord de la Belgique rétrograde et perd du terrain sur les entreprises d'autres régions européennes au sommet, alors que la Wallonie preste mieux que la Flandre sur plusieurs indicateurs économiques. C’est ce qu’a constaté le quotidien flamand De Standaard. Le ministre-président flamand Kris Peeters se dit conscient de la nécessité de donner un nouvel élan au programme économique.

Les résultats "très modestes" de la Flandre en matière de croissance économique - notamment à l'exportation, la productivité, l’esprit d'entreprise et d’innovation -, ajoutés aux progrès réalisés par certaines régions européennes, ont fait perdre à la Flandre, en une dizaine d'années seulement, sa place dans le top-5 de la croissance économique des régions d'Europe. C’est ce qu’a constaté le quotidien De Standaard.

La productivité des travailleurs flamands - qui bénéficiait toujours d’une excellente réputation à l’étranger - a elle aussi quitté le sommet des classements européens. La Wallonie, de son côté, fait mieux que la Flandre en terme de création de nouvelles entreprises et de PME en forte croissance.

Si l’on en croit une récente évaluation administrative du plan économique "Vlaanderen in Actie" (‘La Flandre en Action’), quelque 33% des projets économiques repris dans ce plan stagnent actuellement, 29% ont reçu l'étiquette "négatif", et seulement 38% évoluent favorablement.

Le ministre-président flamand Kris Peeters (CD&V) s’est dit conscient de la nécessité de redonner un élan neuf au plan économique, qui fut lancé en 2006 avec l'objectif de garantir à la Flandre une place dans le groupe de tête des régions d'Europe d’ici 2020.

Pour rappel, le gouvernement wallon avait lui aussi présenté, la semaine dernière, une évaluation du Plan Marshall et de son successeur "2.Vert". Le ministre-président Rudy Demotte (PS) n'avait alors pas hésité à le qualifier d’"histoire à succès ».