Un nul blanc qui n’arrange ni Genk ni Lokeren

Après ses défaites au Standard (3-0) et contre le FC Brugeois (0-2), Genk disputait vraiment le match de la dernière chance, du moins pour le titre, samedi soir au Daknam. Lokeren entendait de son côté y confirmer la belle prestation, 4-1, dont le Standard avait fait les frais lors de la journée précédente, et revenir ainsi se mêler à la lutte pour les places 3 et 4.

Mario Been a tremblé dès la 9-ème minute lorsque Harbaoui reprit victorieusement mais en position hors-jeu, un centre de Mokulu Tembe.

Peu entreprenant en début de partie, Genk a mis plus de 20 minutes à sortir de sa coquille. Plet n'arriva toutefois pas à exploiter un service de Buffel (25-ème), puis Maric dégagea juste à temps devant le même Plet, qui s'apprêtait à reprendre un ballon relâché par Copa (29-ème).

C'est encore Harbaoui qui par deux fois, donna le frisson au staff limbourgeois. A une bonne vingtaine de minutes de la fin, en reprenant en force et de près, un centre de De Pauw, qui venait de monter au jeu. Mais son tir aboutit en plein dans les gants de Köteles. A la 79-ème ensuite, lorsque le Tunisien, esseulé dans la surface, échoua deux fois face au Hongrois, au grand désespoir de Peter Maes.

Le nul blanc final n'arrange ni Genk (36 points), ni surtout Lokeren (31).

La Gantoise virtuellement qualifiée dans le groupe A

C'était évidemment la confusion samedi dans le Groupe A du play-off 2 où Courtrai et Mons ne connaissaient pas le résultat de leur confrontation du 13 avril (3-0 ou 0-5). Les Flandriens se devaient toutefois de l'emporter à La Gantoise samedi, sous peine de ne plus rien pouvoir revendiquer en cas de verdict favorable.

Mons également, se voyait dans l'obligation de ramener les 3 points du Lierse, où il s'est d'ailleurs imposé 0-1 grâce à un but inscrit dès la 35-ème par Jarju, un ancien liérrois, qui a exploité un service de Nong avec un peu de réussite.

La Gantoise savait pour sa part qu'un succès contre Courtrai la qualifierait virtuellement pour la finale. Il se dessina pourtant très tardivement, mais comme par hasard via Mboyo, auteur de son 18-ème but à la 76-ème.

Ces 3 points sont synonymes de victoire finale dans le Groupe A pour les Buffalos, sous réserve d'un forfait au profit de Mons en appel de l'affaire Dejaeghere.

Tout est par contre encore possible ou presque, dans la Groupe B, où seul Malines, qui était dernier, a gagné, 2-0 contre Waasland-Beveren grâce à un doublé de Balteau (38-ème et 65-ème). Ce qui lui permet de porter son actif à 7 points, et de rejoindre ainsi les deux premiers, Oud-Heverlee-Louvain et le Sporting de Charleroi, dont les défenses sont demeurées intraitables jusqu'au bout dans l'autre rencontre de la soirée.

Les Zèbres ont cependant eu le bonheur de voir Ibou botter un penalty sur l'équerre à la 53-ème.