Qu’est-ce qui change ce 1er mai ?

Chaque nouveau mois apporte son lot de changements en Belgique. Cette fois, ils concernent notamment le prix des transports bruxellois pour les seniors et en taxi, le prix des médicaments génériques et les mesures de protection pour les médicaments contre la toux et le rhume.

A partir de ce 1er mai, les titres-services achetés en 2012 au prix unitaire de 7,50 euros ne seront plus valables.

Les utilisateurs qui en possèdent encore pouvaient, avant ce mercredi, soit les utiliser, soit demander leur remboursement (à 70% de la valeur d’achat), ou encore leur échange auprès de la société Sodexo qui les émet, moyennant le paiement d’un euro supplémentaire par titre. Le prix unitaire du titre-service est en effet passé à 8,50 euros ce 1er mai.

Le permis moto européen en vigueur

Le permis moto est remplacé dès le 1er mai par un permis européen. Ce qui entraîne certaines modifications. Pour la plus grosse cylindrée, la procédure d’obtention se fera désormais en plusieurs étapes. Dès l’âge de 16 ans, il sera possible d’obtenir son permis pour la nouvelle catégorie AM (anciennement A3). Il sera ensuite possible de passer un nouvel examen tous les 2 ans jusqu’à l’obtention dès 22 ans du permis A.

Il y aura désormais 4 catégories, au lieu des 3 en vigueur jusqu’ici : AM, A2, A1 et A. Les candidats qui ont atteint l’âge de 24 ans pourront tenter d’obtenir le permis A moto en une seule étape. Quelques heures de cours de conduite et la réussite d’un examen pratique sont nécessaires désormais pour décrocher un permis A nouvelle mouture.

Jusqu’ici, les motards pouvaient rouler dès l’âge de 18 ans avec une cylindrée limitée, avant de pouvoir passer, 2 ans plus tard, à une machine plus puissante. Cette limite d’âge est maintenant repoussée de deux ans. Dès 18 ans, il sera possible de piloter une 125 cc, dès 20 ans une cylindrée de maximum 35 kW, et dès 22 ans seulement les moteurs les plus puissants.

Les taxis bruxellois plus chers

Les tarifs des taxis passent de 1,66 à 1,8 euro par kilomètre à partir de ce 1er mai, à l’intérieur du périmètre des 19 communes bruxelloises.

Les autres composantes tarifaires ne changent pas : la prise en charge reste fixée à 2,4 euros, l’heure d’attente s’élève toujours à 30 euros, le supplément de nuit reste stable à 2 euros et le tarif II (courses en dehors de la Région de Bruxelles-Capitale) s’élève à 2,70 euros par kilomètre.

Fin de la gratuité de la STIB pour les seniors

À partir de ce mercredi, les voyageurs âgés de plus de 65 ans qui utilisent les transports en commun bruxellois devront posséder un abonnement. L’abonnement annuel leur sera vendu au prix de 60 euros. Seuls les seniors qui bénéficient d’un statut préférentiel - comme notamment le revenu d’intégration sociale - voyageront encore gratuitement.

Par ailleurs, ce nouvel abonnement 65+ ne donnera accès qu’au réseau de la STIB. Le ticket TEC-De Lijn qui accompagnait jusqu’ici la carte MOBIB ne sera plus valable après le 30 avril pour le réseau de la société flamande De Lijn et après le 30 juin pour le réseau de la société wallonne de transports en commun TEC.

Prix des médicaments génériques en baisse

La baisse du prix des médicaments génériques se poursuit ce mois encore. Ce 1er mai, certaines classes de médicaments - tels que les antidépresseurs et les antihypertenseurs (pour combattre la tension) - font en effet l’objet d’une réduction de prix. Comme l’avait indiqué l’association FeBelGen, qui regroupe toutes les sociétés de médicaments génériques et biosimilaires établies en Belgique.

Cette mesure contribue à diminuer le prix moyen du médicament générique de 1,5 % supplémentaire.

Nouvelle mesure pour les médicaments contre la toux

De nouvelles mesures de protection entrent en vigueur pour la consommation de médicaments contre le rhume et la toux qui contiennent de la codéine.

Parmi ces mesures, certaines concernent les enfants. Une contre-indication des antitussifs et des expectorants chez les moins de 6 ans est maintenant d’application. Certains décongestionnants topiques nasaux sont, par ailleurs, contre-indiqués chez les enfants de moins de 7 ans.

D’autre part, les antitussifs contenant de la codéine et ses dérivés, y compris ceux destinés aux adultes, sont désormais soumis à prescription médicale. Enfin, les solutions salines pour rincer le nez devront être utilisées avant d’avoir recours aux décongestionnants topiques nasaux. Et la durée d’utilisation de ceux-ci devra être courte - pendant un maximum 5 jours.