Dix policiers de Borgloon devant le juge

L’enquête sur des irrégularités commises dans la zone de police du canton limbourgeois de Borgloon (photo) prend de l’ampleur. Dix agents devront comparaître au tribunal correctionnel de Tongres à la fin du mois de juin.

Plusieurs enquêtes sont en cours depuis un an et demi dans la zone de police de Borgloon (province du Limbourg). Le chef de police Benny Renaers et le commissaire Wilfried Nelissen ont déjà été suspendus de leurs fonctions de façon préventive, à la suite de la découverte d’irrégularités. Deux autres agents du même corps de police sont actuellement non-actifs.

On a appris tout récemment que dix agents de la zone de police de Borgloon sont accusés, notamment, de faux en écriture et de fraude d’assurance. Il y aurait eu une quarantaine de plaintes, concernant notamment des procès-verbaux rédigés par ces agents.

« Le procureur m’a informée mardi du fait qu’une série d’enquêtes avaient été bouclées et que plusieurs personnes seront traduites en justice », indiquait Els Robeyns (SP.A), bourgmestre de Wellen et présidente du collège de police, dans une interview accordée à Radio 2 Limbourg (VRT) . « Ce midi, nous verrons au collège de police quelles mesures doivent être prises dans l’intérêt de notre zone de police ».

L’affaire passera en justice, au tribunal de Tongres (Limbourg), le 27 juin prochain. Elle ne devrait cependant être traitée qu’à l’automne.