La Flandre exporte davantage de matériel militaire

Les fabricants flamands d’armement ont exporté l’an dernier pour près de 250 millions d’euros de biens militaires. Ce qui représente une hausse de plus de 25% par rapport à 2011, révèlent ce lundi les quotidiens Het Belang van Limburg et Gazet van Antwerpen, sur base des rapports du gouvernement flamand.

Selon les rapports du gouvernement flamand sur les importations et exportations d'armes en 2012, le montant des exportations s'est élevé l’an dernier à 258 millions d'euros. Ce qui représente une augmentation de 28% par rapport à 2011.

Les exportations étaient principalement destinées aux Etats-Unis (88,5 millions d'euros), à l'Allemagne (69 millions d'euros) et au Royaume-Uni (14 millions d'euros). Le service en charge des licences a toutefois accordé moins de licences d'exportations qu'auparavant: 308 en 2011 contre seulement 232 en 2012.

Les importations sont, elles, également en hausse, avec une facture de 58 millions d’euros l'an passé, contre à peine 18 millions en 2011.

Les bons résultats des exportations d'armes flamandes sont liés au haut degré de technologie de ces produits, indique le parlementaire flamand Jan Roegiers (SP.A, photo), qui cite notamment l'écran de visualisation, produit le plus exporté l'an dernier. Il est notamment construit par l’entreprise Barco, à Courtrai (Flandre occidentale). Pour rappel, la Flandre n’exporte pas d’armes complètes, mais bien des pièces détachées pour des aéroports ou véhicules militaires.

La Flandre possède un embargo d’exportation de matériel militaire à destination de la Syrie, du Liban, de la Libye et de l’Iran. Les livraisons pour l’Egypte, le Yémen et le Bahreïn ont été suspendues. Ainsi, une livraison de pièces détachées pour des véhicules militaires au Bahreïn, pour un montant de 2,4 millions d’euros, a été bloquée l’an dernier.