Un site web propose "des Slovaques à moitié prix"

Une entreprise propose sur un site web d’engager des "hommes de métier originaires de Slovaquie à moitié prix". Le SPF Sécurité sociale a lancé une enquête. C’est ce que dévoile le quotidien Het Nieuwsblad.

"Nous fournissons des soudeurs, des carreleurs, des peintres, des plafonneurs et des maçons", peut-on lire sur le site de petites annonces. "Les Slovaques que nous proposons sont des indépendants, ils paient leurs impôts et leurs frais médicaux en Slovaquie. Aucun problème donc avec les impôts ou les cotisations patronales, et une grande épargne pour vous ! ". Selon l’entreprise qui propose tous ces services, les hommes de métier en question seraient ainsi deux fois moins chers que des ouvriers belges.

Dans le quotidien Het Nieuwsblad, le gérant néerlandais de cette entreprise, basée en Slovaquie, indique que toutes ces activités sont légales. "Concurrence déloyale ? Je ne trouve pas : les règles le permettent, ainsi est faite l’Union européenne", déclare-t-il.

Les ouvriers slovaques doivent verser une partie de leur salaire de 19 euros par heure à l’entreprise néerlandaise qui est également active en Allemagne, en Autriche et aux Pays-Bas.

Le secteur belge de la construction a d’ores et déjà dénoncé ce genre de pratiques. "Il s’agit d’une entreprise basée à l’étranger et proposant du personnel, mais en Belgique elle n’est pas reconnue comme bureau d’intérim", explique Robert de Mûelenaere de la Confederatie Bouw. "Il s’agit par ailleurs d’indépendants d’apparence. C’est illégal, et ces pratiques doivent être combattues", ajoute-t-il.

Le SPF Sécurité sociale a lancé une enquête. "Nous sommes souvent contactés pour ce genre de pratiques", indique Gerrit Van de Mosselaer du SPF. "Les ouvriers peuvent en effet venir un temps en Belgique, mais ils doivent aussi travailler ou avoir travaillé en Slovaquie, sinon ils doivent payer leurs impôts ici".