Joëlle Milquet en Turquie à propos de la Syrie

La ministre belge de l’Intérieur, Joëlle Milquet (CDH, photo), aura ces lundi et mardi une série d’entretiens et de réunions de travail avec les autorités et les services de sécurité turcs, notamment dans la capitale Ankara, sur la situation de jeunes musulmans belges et européens partis combattre en Syrie.

La vice-Première ministre et ministre de l'Intérieur, Joëlle Milquet, a quitté la Belgique dimanche soir pour la Turquie, où elle aura ces lundi et mardi une série d'entretiens et de réunions de travail avec les autorités et les services de sécurité turcs sur la situation des ressortissants belges et européens partis combattre en Syrie. C’est ce qu’a annoncé son cabinet dimanche.

Lors de ces entretiens, Joëlle Milquet évoquera aussi, avec ses interlocuteurs, les dossiers de sécurité liés au terrorisme et au radicalisme dans le cadre du protocole d'accord conclu récemment.

Pendant son déplacement en Turquie, la ministre de l’Intérieur est accompagnée de représentants de la police fédérale, des services généraux de renseignements (SGRS), de la Sûreté de l'Etat et de l'Organe de coordination pour l'analyse de la menace (OCAM).

La ministre doit rencontrer ce lundi, à Istanbul, les représentants de l'opposition syrienne et de la police turque. Mardi, elle participera à Ankara à plusieurs réunions de travail avec les autorités et les services de sécurité turcs.

Cette visite de travail en Turquie - pays frontalier de la Syrie - fait suite au départ de plusieurs dizaines de jeunes musulmans belges (originaires essentiellement de villes flamandes) pour rejoindre les combats en Syrie.