Le Diable Rouge Gillet devant la justice

Avec 26 autres personnes - dont 23 autres joueurs encore en activité - le gardien de but belge Jean-François Gillet (photo principale) a été renvoyé devant le tribunal de Bari dans le cadre de l’enquête du parquet de cette ville italienne sur le scandale de matchs truqués en championnat de football italien. Le Diable Rouge a en effet été capitaine du club de Bari et est soupçonné de fraude sportive.
AP2013

Le dossier concerne quatre rencontres, deux de Série A de la saison 2010/2011 et deux de Série B - un pour la saison 2007/2008 et l'autre pour la saison 2008/2009.

Selon l'enquête du parquet de Bari, les joueurs du club de Bari auraient vendu les deux rencontres de Série B (Bari-Trévise, 0-1, et Salernitana-Bari, 3-2) pour un montant total de 220.000 euros. Ils auraient ensuite touché 140.000 euros pour les deux rencontres de Série A concernées, à savoir Palerme-Bari (2-1) et Bari-Sampdoria (0-1).

Jean-François Gillet (photo) et les autres inculpés - parmi lesquels Cristian Stellini (ancien adjoint de l'entraîneur de la Juventus Antonio Conte) et l'actuel capitaine de Bari, Francesco Caputo - sont accusés de collaboration à une fraude sportive. Trois autres joueurs Andrea Masiello, Marco Esposito et Marco Rossi feront l'objet d'une autre procédure car ils négocient leur peine.

Jean-François Gillet sera entendu par le juge du tribunal monocratique le 2 octobre prochain. La justice sportive italienne doit encore se prononcer dans ce dossier. Gillet est actuellement en stage aux Etats-Unis, avec l’équipe nationale belge de football.