Accueil positif pour l’implantation du nouveau stade national à Grimbergen

Le gouvernement bruxellois a annoncé le week-end dernier que le parking C du Heysel, situé sur le territoire de la commune de Grimbergen (Brabant flamand), était l’emplacement idéal pour la construction du nouveau stade national qui devra remplacer le stade Roi Baudouin. Ce projet a reçu un accueil favorable du Premier ministre fédéral Elio Di Rupo (PS) et du ministre-président flamand Kris Peeters (CD&V). La commune de Grimbergen y est aussi favorable mais regrette de ne pas avoir été consultée.

Le gouvernement flamand étudiera en interne, avec ses ministres concernés, le projet de la Région bruxelloise de construire le nouveau stade national sur le parking C du Heysel.
Un nouveau stade national est nécessaire si Bruxelles souhaite être l'une des villes choisies pour accueillir l'Euro de football en 2020. La Ville de Bruxelles, propriétaire de ce terrain situé sur le territoire de la commune flamande de Grimbergen, souhaite que les travaux puissent démarrer en 2016. "Nous prenons connaissance des plans de la Région Bruxelles-Capitale visant à la construction d'un nouveau stade à Grimbergen, sur le parking C. Nous allons poursuivre la discussion au sein du gouvernement flamand, avec les ministres compétents, qui pourront examiner les plans plus en détail", a réagi le ministre-président flamand Kris Peeters (CD&V).

La commune de Grimbergen n’est pas opposée à la construction d’un tel stade sur son territoire mais regrette de ne pas avoir été consultée. La commune souligne l’importance de disposer d’une capacité suffisante d'emplacements de parking et d’un plan de mobilité. Elle estime aussi ne pas pouvoir assurer seule le service d’ordre ni la sécurité autour de ce futur stade.

"Un signal fort pour l'Euro 2020"

"La décision d'implanter le futur stade national sur le Parking C du Heysel constitue un signal fort pour l'Euro 2020 de football, pour le projet NEO et pour le rayonnement international de Bruxelles, ont estimé les autorités de la Ville de Bruxelles", lundi, lors d'une conférence de presse. "Beaucoup de questions restent encore néanmoins en suspens", tempèrent ces mêmes autorités.
"Cela fait 28 ans et le drame du Heysel que nous attendions une telle décision. Il aura fallu une proposition d'un Euro se déroulant dans 13 villes différentes et à laquelle Bruxelles se devait de se porter candidate pour que nous arrivions à débloquer ce dossier! L'Union belge de football devant rentrer officiellement sa candidature au mois de septembre prochain, il n'y avait plus de temps à perdre" , explique Alain Courtois (MR, photo), échevin des Sports à la Ville de Bruxelles.
Bruxelles disposait d'autres options (les sites de Schaerbeek-Formation, de l'OTAN ou du marché matinal). La livraison du stade étant prévue en 2019, cela ne permettait néanmoins pas de rentrer dans les délais. Les travaux devraient débuter en 2016.
Grâce à l'accord avec la Région de Bruxelles-Capitale, Freddy Thielemans, bourgmestre de Bruxelles (PS), se dit convaincu que la capitale de l'Europe disposera désormais d'une enceinte multimodale adéquate, moderne et adaptée aux toutes dernières normes (sportives) en vigueur. "Les Diables Rouges ont montré un très haut niveau de jeu dernièrement. Il était évident que le pouvoir politique devait faire un effort et poser un geste fort, notamment aussi pour les supporters", soutient-il.
En accord avec la Région, les opérateurs actuels du plateau du Heysel assureront la gestion du chantier du nouveau stade, dont le coût de la construction et la capacité d'accueil n'ont pas encore été fixés.
D'autres questions se posent encore. L'implantation d'une telle enceinte demande l'intervention de nombreuses autorités et entités. "Nous devons notamment négocier avec la commune de Grimbergen, où se situera la future enceinte sportive, et avec la Région flamande", expliquent les autorités de la Ville, précisant qu'en tant que propriétaires du Parking C, elles resteront partie prenante dans l'exploitation du nouveau stade de football. Le projet prévoit le maintien du nombre de places de parking à cet endroit, en sous-sol ou en silo.

Incertitude pour le Mémorial Van Damme

L'incertitude plane également sur le futur du Mémorial Van Damme d'athlétisme se déroulant actuellement au stade Roi Baudouin. Le terrain sur lequel se situe cette enceinte sera réaffecté dans le cadre du projet NEO. "Nous n'allons pas dénigrer le Mémorial et sa portée mondiale. Nous en tiendrons compte dans les contacts que nous allons mener avec leurs représentants et trouverons une solution", rassure Alain Courtois.
Les autorités de la Ville ont ajouté ne pas avoir encore pris d'initiative avec le RSC Anderlecht. Le club bruxellois souhaite en effet agrandir la capacité d'accueil de son stade ou déménager dans une autre enceinte. "Anderlecht a son propre projet pour le moment et nous n'avons pas encore eu de contacts avec le club", précise enfin l'échevin bruxellois aux Sports.