Courtrai dit non aux noms de commerces en français

La nouvelle friterie de la ville de Courtrai (Flandre occidentale) ne portera pas le nom prévu par son gérant. A la demande de l’échevin N-VA de l’Economie, Rudolf Scherpereel, le commerce ouvrira ses portes sous le nom de "Frituur Grote Markt" et non "Frituur Grand Place" comme envisagé par son propriétaire. L'information a été relayée par le quotidien Het Nieuwsblad.

L’échevin de l’Economie, Rudolf Scherpereel (N-VA), a récemment demandé au gérant de la friterie de choisir un nom flamand pour son nouveau business. Malgré un certain étonnement, ce dernier a accepté. "Je ne m’attendais pas à cela, mais moi ça m’est égal, tant que les affaires tournent", a fait savoir le gérant. Son commerce s’appellera donc "Frituur Grote Markt" et non "Frituur Grand Place".

L’échevin N-VA a indiqué qu’il n’avait pas l’intention de faire la même demande à tous les commerces portant un nom français . "Mais je vais tenir la situation à l’œil. Ceci est tout de même la ville des éperons d’or ! Lors de nouvelles demandes d’ouverture de commerces avec un nom français, je proposerai un nom flamand en contre-proposition", a déclaré Rudolf Scherpereel.

De son côté, le nouveau bourgmestre de Courtrai, Vincent Van Quickenborne (Open VLD) estime que la demande de l’échevin est justifiée. "Notre marché ne s’appelle tout de même pas Grand-Place?", a-t-il souligné.