"La Flandre fournit déjà suffisamment d’efforts"

Le ministre flamand du Budget Philippe Muyters (N-VA) n’entend pas planifier des efforts supplémentaires en vue de réduire le déficit budgétaire au niveau fédéral. Plusieurs vice-premiers ministres avaient fait savoir que de tels efforts seraient nécessaires pour répondre aux demandes budgétaires de la Commission européenne.

Philippe Muyters réagissait ce matin sur les ondes de Radio 1 (VRT). Mercredi dernier, la Belgique a échappé à une amende européenne malgré le fait qu’elle n’avait pas suffisamment réduit son déficit budgétaire. Le commissaire européen aux Affaires économiques Olli Rehn a toutefois mis notre pays en garde, formulant de nombreuses recommandations à l’égard de la Belgique, avec en premier lieu une plus forte réduction du déficit budgétaire.

Plusieurs vice-premiers ministres avait rapidement réagi, indiquant que les régions et les communautés allaient également devoir fournir des efforts supplémentaires pour contribuer à la réduction du déficit au niveau fédéral.

L’idée ne plaît toutefois pas à tout le monde. Le ministre flamand du budget estime ainsi que la Flandre a déjà fourni suffisamment d’efforts. "La Flandre bouclera cette année sans doute pour la troisième année consécutive un budget en équilibre. Grâce à nous, d'autres peuvent avoir un déficit plus important qu'autorisé", a-t-il déclaré ce matin lors de l’émission "De ochtend". Pour Philippe Muyters, "il serait étrange que la Flandre doive faire des efforts supplémentaires "parce que d'autres ne l'ont pas fait".

Le ministre estime en outre que la Flandre devrait avoir un mot à dire dans le dossier que la Belgique rend annuellement à l’Union européenne, et sur lequel la commission se base pour formuler ses recommandations. "Actuellement, tout se fait au niveau fédéral. Nous pouvons uniquement consulter le dossier, alors qu’il serait mieux que l’on puisse y collaborer. Nous n’y sommes pas parvenus ces dernières années".